Newsletter du storytelling de février 2010 | la newsletter du storytelling la newsletter du storytelling

Newsletter du storytelling de février 2010

> Sérendipité, force faible, colligation etc. : le storytelling de A à Z. Révisez vos classiques avec notre lexique.

> Sérendipité, force faible, colligation etc. : le storytelling de A à Z. Révisez vos classiques avec notre lexique.

Téléchargez la Newsletter de février ici ou en cliquant sur l’image ci-dessus.

Au sommaire de la Newsletter de février :

> おめでとうNINTENDO  ! – (bravo Nintendo) Comment un fabricant de cartes à jouer est devenu le géant des jeux vidéos grâce à un storytelling en or.

> L’ÉDITO - Le «bi-conceptualisme» ou comment un concept politique peut se révéler très utile pour le storytelling.

> L’AUTOMOBILITÉ FRANÇAISE ENFIN EN MARCHE –  La crise a au moins une conséquence heureuse : Renault, Peugeot et Citroën sont bien forcés d’inventer l’automobile – et l’automobilité – de demain.

> L’ABC DU STORYTELLING –  Depuis le lancement de cette newsletter il y a un an et demi, nous avons introduit nombre de nouveaux termes et concepts comme : les trois âges, bi-conceptualisme, colligation, force faible, néostalgie, parties prenantes, phénoménologie de l’esprit, sérendipité, storytelling, typologies d’entreprises… Révisez vos classiques avec notre lexique.

Bonne lecture et rendez-vous lundi 1er mars 2010 pour le prochain numéro de la Newsletter du storytelling !

The bookmarklet

Add this to your bookmarks or drag it to your bookmarks bar to quickly access shortening functions.

Shorten

This bookmarklet takes the page URL and title and opens a new tab, where you can fill out a CAPTCHA. If you have selected text before using the bookmarklet, that will be used as the keyword.

Support for bookmarklets on mobile varies. For example, they work on Chrome for Android but you have to add and sync them from your desktop.

">Twitter cet article. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



Laisser une réponse