Conseil storytelling du mercredi 25 mars | le conseil storytelling du jour le conseil storytelling du jour

Conseil storytelling du mercredi 25 mars

 

Votre futur patron est brutal : vous savez donc que vous serez brutalisé. Dès lors, pourquoi envisager de le rejoindre ?

The bookmarklet

Add this to your bookmarks or drag it to your bookmarks bar to quickly access shortening functions.

Shorten

This bookmarklet takes the page URL and title and opens a new tab, where you can fill out a CAPTCHA. If you have selected text before using the bookmarklet, that will be used as the keyword.

Support for bookmarklets on mobile varies. For example, they work on Chrome for Android but you have to add and sync them from your desktop.

">Twitter cet article. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



2 commentaires sur “Conseil storytelling du mercredi 25 mars”

  1. sd dit :

    Non, si vous êtes qui je crois que vous êtes ;-) Car me concernant, j’ai toujours su fermer les dossiers quand je quittais le bureau le soir et donc, je ne me suis jamais laissé brutaliser par mes patrons (sauf quand j’étais très jeune mais j’ai appris à me détacher). Et quand j’ai pensé que les compromis avec un patron brutal risquaient de dépasser les bornes, je suis parti.
    Gandhi a dit quelque part (je chercherai ma source avant d’en faire un conseil du jour prochain : « ils ne peuvent avoir notre dignité si nous ne la leur abandonnons pas au préalable ». C’est très vrai même si beaucoup de gens préfèrent se croire victimes innocentes, il n’y a de victimes que consentantes. Enfin, globalement…

  2. collectif Futuro dit :

    C’est pour nous que tu dis ça ? Y a un message ?

Laisser une réponse