Les 7 typologies du storytelling | le blog du storytelling le blog du storytelling

Les 7 typologies du storytelling

De Homère à nos jours, les mythes qui nous passionnent n'ont pas beaucoup changé. Simplement, aujourd'hui, on les applique aussi aux entreprises.

De Homère à nos jours, les mythes qui nous passionnent n’ont pas beaucoup changé. Simplement, aujourd’hui, on les applique aussi aux entreprises.

« Il était une fois… » : avec ces simples mots, le conteur sait allumer des étoiles dans les yeux de son public. Les entreprises ne s’adressent évidemment pas toujours de façon aussi littérale à leurs clients mais, si elles savent dépasser le discours convenu sur les produits et services qu’elles proposent, si elles peuvent capter l’attention de leur cible, alors l’expérience qualité en sera démultipliée. C’est ce que fait le storytelling en appliquant au marketing et à la communication des recettes qui ont fait leurs preuves depuis l’Antiquité dans les arts ou dans la politique.

 

Pour schématiser, il existe 7 grands types d’histoires efficaces en entreprise : 7 comme les 7 merveilles du monde, comme les 7 dieux principaux du panthéon gréco-romain ou comme les 7 jours de la semaine (c’est un excellent moyen mnémotechnique !).

 

LUNDI (jour de Diane, déesse de la lune) – Certaines entreprises ont du mal à être reconnues, à vaincre les préjugés, à obtenir de la visibilité, comme la lune qui n’est éclairée que par la réverbération des rayons du soleil sur la Terre. C’est le cas des firmes qui sont dans des secteurs complexes, peu « glamour » ou dans le B2B. Mais ce sont souvent des vilains petits canards qui ne demandent qu’à se transformer en cygnes ! Au prix d’un dur labeur cependant.

 

MARDI (jour de Mars, dieu de la guerre) – D’autres entreprises adorent la compétition, veulent « devenir calife à la place du calife », autrement dit prendre la place du leader de leur secteur. Pour gagner la sympathie du public, elles doivent apparaître comme David (le petit malin) contre Goliath (le colosse aux pieds d’argile).

 

MERCREDI (jour de Mercure, dieu du commerce) – D’autres encore aspirent à devenir le produit/service préféré de leurs clients. Elles doivent mettre ces dernier en avants : ce sont « eux » les vrais héros de l’histoire qu’elles racontent, pas « elles ». Mais attention, la confiance, la proximité, se gagnent lentement et se perdent facilement.

 

JEUDI (jour de Jupiter, le roi des dieux) – C’est la typologie des entreprises puissantes, c’est même souvent une posture très institutionnelle. Elle convient aux marques de luxe ou à celles qui n’ont pas peur de passer pour un peu distantes : c’est aux clients de s’élever jusqu’à elles, non à elles de descendre jusqu’à eux. À l’heure des réseaux sociaux, tant d’arrogance peut sembler risqué mais cela vous installe en vrai leader. Autre risque : au sommet de la montagne, on est bien seul !

 

VENDREDI (jour de Vénus, déesse de la beauté) – Il n’y a pas que les entreprises de la mode et des cosmétiques qui veulent rendre le monde plus beau et plus jeune : certaines marques de café ou de smartphones s’y emploient aussi ! Si vous voulez, pouvez et savez susciter le désir pour vos produits et services, ce type d’histoire, la plus glamour certainement, est pour vous.

 

SAMEDI (jour de Saturne, dieu de tous les excès) – Si certains essaient d’être le plus consensuel possible (typologie du mercredi), d’autres au contraire n’hésitent pas à « cliver ». Il est des entreprises qui visent un public particulier, au détriment des autres, comme dans le marketing ethnique, gay, générationnel etc. Si vos produits/services visent le festif, le dépassement de soi, voire le « dérèglement des sens » (et tout ce qui est à caractère sexuel), vous vous retrouverez dans cette typologie.

 

DIMANCHE (jour du seigneur-soleil, donc Apollon) – Éclairer ce n’est pas qu’une affaire d’électricité, c’est aussi apporter la lumière au sens figuré – la connaissance – aux hommes. Les entreprises d’édition, de presse, de logiciels, tous ceux qui « sèment à tout vent » (pour reprendre une célèbre signature) sont de type dimanche. De quoi susciter l’admiration et la reconnaissance de vos clients. Mais attention, les entreprises qu’on admire ne sont pas toujours celles qu’on aime.

 

Ces 7 types éternels d’histoires sont un cadre, pas un carcan. Une fois que vous avez déterminé si vous être plutôt mardi ou jeudi, vendredi ou samedi etc., vous avez un modèle, une « quête ». À vous de voir qui en sera le héros (l’entreprise, le fondateur, le produit lui-même… ou le client à qui vous vous adressez), quels obstacles se dresseront sur sa route (les concurrents, la loi qui change, les impôts nouveaux etc.) et comment vous entendez les vaincre. Si votre histoire capte son attention, ou mieux l’intéresse, ou mieux encore le passionne, votre cible sera alors elle-même demandeuse de plus d’infos, de tarifs, initiera d’elle-même l’acte d’achat. Car vous aurez donné au terme « expérience client » un tout nouveau sens. Le début d’une longue histoire entre vous et lui, de ces histoires qui débutent par « il sera une fois… ».

———-

Une version proche de l’article ci-dessus a été écrite pour emosapiens.com, « le magazine des gens entreprenants » (accessible ici)

———-

Pour en savoir plus sur les 7 typologies du storytelling :

« Storytelling – Réenchantez votre communication », Sébastien Durand, Dunod.

Renseignements ici

 

Enter a new URL to shorten

The bookmarklet

Add this to your bookmarks or drag it to your bookmarks bar to quickly access shortening functions.

Shorten

This bookmarklet takes the page URL and title and opens a new tab, where you can fill out a CAPTCHA. If you have selected text before using the bookmarklet, that will be used as the keyword.

Support for bookmarklets on mobile varies. For example, they work on Chrome for Android but you have to add and sync them from your desktop.

© 2016 - 2017 U.NU - Premium URL Shortener Service All rights reserved. - Powered by Yourls - Designed by ∞²

">Twitter cet article. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



Un commentaire sur “Les 7 typologies du storytelling”

  1. […] les savez, il existe 7 types d’histoires qui fonctionnent en entreprise (rappel ici et dans mon livre précédent là) que je présente généralement sous la forme de typologies […]

Laisser une réponse