La Marianne de Rennes ou le storytelling des seins républicains | le blog du storytelling le blog du storytelling

La Marianne de Rennes ou le storytelling des seins républicains

(Photo de Damien Meyer pour l'AFP)

Dans une campagne qui aura singulièrement manqué d’images fortes, celle-ci, surnommée la «Marianne de Rennes», se sera donc imposée in extremis.

Comme l’explique Damien Meyer, le photographe de l’AFP : « Je me suis dit que je tenais une belle histoire« . Le cliché est vite devenu iconique, notamment à l’étranger, notamment dans les tabloïds : on soupçonne que le généreux décolleté de la jeune femme n’y est pas pour rien.

Photo reproduite en une du Bild Zeitung, le journal qui fait toujours dans la dentelle.

Et son auteur de conclure : « C’est une photo qui vit sa vie. Normalement, elle aurait dû durer trois heures« .

———-

Le + du blog du storytelling

Le fait que cette photo ait été largement diffusée à l’étranger montre la prégnance de Marianne en tant qu’icône républicaine, depuis le tableau de Delacroix, «La Liberté guidant le peuple», une image qui ornait même jadis les billets de 100 francs. Mais également que la liberté des seins est bien une image de la France !

L'argent, c'est la liberté (c'est bien connu)!

The bookmarklet

Add this to your bookmarks or drag it to your bookmarks bar to quickly access shortening functions.

Shorten

This bookmarklet takes the page URL and title and opens a new tab, where you can fill out a CAPTCHA. If you have selected text before using the bookmarklet, that will be used as the keyword.

Support for bookmarklets on mobile varies. For example, they work on Chrome for Android but you have to add and sync them from your desktop.

">Twitter cet article. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



Laisser une réponse