Apple vs. Mandarin : je choisis la pomme ! | le blog du storytelling le blog du storytelling

Apple vs. Mandarin : je choisis la pomme !

> L'Apple Store Opéra comme on ne le voit jamais : vide. À tout prendre, il ferait un meilleur hall d'entrée pour un palace que celui du Mandarin Oriental. Question service aussi...

Je raconte sur mon blog personnel consacré à l’histoire culturelle des desserts ma désastreuse expérience de la qualité de service du tout nouveau Mandarin Oriental où, entre autres avanies, j’ai perdu une demi-heure de ma vie pour me faire rembourser 16 € qui m’avaient été facturés par erreur. Les serveurs n’ont pas la possibilité de corriger eux-mêmes leurs erreurs, ils doivent attendre qu’un responsable des finances condescende à descendre (un vendredi après-midi, ce n’est pas évident !) de son bureau pour le faire.

> Le récit complet de ma mésaventure ici et .

Toute autre a été mon expérience à l’Apple Store Opéra. Il y a deux mois, de passage à Paris, j’avais acheté (à l’autre magasin de la marque, au Louvre) un accessoire qui s’est révélé inadapté. Le ticket de caisse précisait un retour possible jusqu’au 23 mai. Hier, je suis allé à la caisse, le vendeur me fait remarquer que la date est dépassée. «Oui, mais je suis de Toulouse où il n’y a pas encore d’Apple Store et je ne pouvais pas repasser plus tôt». «Ah très bien, pas de problème alors». Et il a procédé au remboursement immédiatement.

Voilà, toute la différence. D’un côté, on a un grand groupe d’hôtellerie qui ne fait pas confiance à ses employés pour régler une simple erreur de caisse et fait appel à une procédure particulièrement… procédurière. De l’autre, on permet aux caissiers d’un magasin de produits high tech de décider d’un geste commercial pour satisfaire un client de bonne foi. On appelle cela l’empowerment. Qui respecte le mieux les codes du luxe à votre avis ?

———-

Pour rire, je cite le site du Mandarin : « Vous pouvez emporter nos douceurs pour vous en régaler à la maison. Nous proposons également des emballages exclusifs si vous souhaitez les offrir en cadeau« . Voilà à quoi ressemble le transport des gâteaux dans un de ces emballages exclusifs…

32€ euros (payés 48€) de gâteaux gâchés par l'emballage. Merci Mandarin !

The bookmarklet

Add this to your bookmarks or drag it to your bookmarks bar to quickly access shortening functions.

Shorten

This bookmarklet takes the page URL and title and opens a new tab, where you can fill out a CAPTCHA. If you have selected text before using the bookmarklet, that will be used as the keyword.

Support for bookmarklets on mobile varies. For example, they work on Chrome for Android but you have to add and sync them from your desktop.

">Twitter cet article. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



2 commentaires sur “Apple vs. Mandarin : je choisis la pomme !”

  1. Je vois que tu en as après Mandarin, a ce prix je pense que j’aurais hurlé !

    Plus sérieusement cela m’étonne pas plus que ça. On voit encore trop d’entreprises en france où les employés n’ont aucune autonomie.
    Ils ne sont d’ailleurs pas des employés mais des pions. Comment peut on espérer avoir des employés motivés lorsqu’on les considère comme des enfants voire comme du bétail. Même si l’employé était motivé de toutes les façons il n’a aucune marge de manœuvre. Cela ressemble beaucoup à des pratiques de dirigeants complètement narcissiques et imbus de leur personne.

    Dommage pour eux car ils oublient que de plus en plus de gens font appel à internet pour raconter leur mécontentement. Ce qui est plus que préjudiciable pour beaucoup de marques. D’ailleurs on le voit bien entre les « grandes » entreprises et les autres. C’est le cas avec Apple.
    Le jour où les entreprises comprendront que satisfaire le client c’est le fidéliser et donc le faire revenir, on aura fait un grand pas !
    Surtout quand on sait que faire venir un nouveau client coute plus cher que de faire rester un client.

    Ah, le narcissisme des dirigeants, voire le mépris pour beaucoup !

Laisser une réponse