La fin des gourous de la com ? | le blog du storytelling le blog du storytelling

La fin des gourous de la com ?

Pour les deux auteurs des «Gourous de la com», Aurore Gorius et Michael Moreau, les communicants sont par nature d’affreux méchants et ils n’emploient le terme de «storytelling» que dans un sens biaisé (d’où le sous -titre pas du tout racoleur de leur ouvrage : «trente ans de manipulations politiques et économiques» !). Ceci dit, pas de surprise, ils sont publiés par La Découverte, comme Christian Salmon.

Ceci dit, je ne suis pas rancunier de nature et j’ai trouvé le bouquin très intéressant. Il est sain d’exposer les dessous des batailles qui se déroulent au sein du CAC 40 et dans le monde politique et, en ce qui me concerne, je n’avance jamais masqué. «Les Gourous» détaille donc les stratégies mises en place ces trente dernières années principalement par trois personnes : Anne Méaux d’Image Sept, Michel Calzaroni de DGM Conseil et Stéphane Fouks d’Euro RSCG ;  Maurice Lévy de Publicis, qui aurait bien voulu compter parmi eux, n’y joue en fait que les utilités. À la fin, les auteurs pensent qu’on est peut-être arrivé dans une impasse car trop de com tue la com. Cette dernière n’agirait plus ou peut s’en faut. Si le constat est juste, il manque alors une esquisse du monde qui se dessinerait… Revenant sur le sujet, Le Nouvel Économiste émet pour sa part une hypothèse intéressante et à laquelle j’adhère : c’est l’avènement du web 2.0 qui signerait en fait «la fin des gourous de la com».

La fin peut-être pas mais il est clair que les cadors cités plus haut ont une vision de la com qui est toujours celle de la propagande d’avant les réseaux sociaux, du temps où les crises se réglaient en passant un coup de fil au rédac’chef du 20 heures ou à celui du Monde. Et, comme on l’a vu avec Carlos Ghosn (même coaché par Publicis, il est trop mauvais en télé) ou DSK (les « amicales » pressions d’Euro RSCG sur les médias connivents ne peuvent rien sur Twitter), ce n’est plus le cas. À l’ère du transmedia, il va falloir savoir raconter son histoire sur d’autres supports que ceux qui ont perdu leur crédibilité d’antan. Et ça, c’est une vraie bonne nouvelle pour tous ceux qui se voient en narrateurs et pas en gourous !

The bookmarklet

Add this to your bookmarks or drag it to your bookmarks bar to quickly access shortening functions.

Shorten

This bookmarklet takes the page URL and title and opens a new tab, where you can fill out a CAPTCHA. If you have selected text before using the bookmarklet, that will be used as the keyword.

Support for bookmarklets on mobile varies. For example, they work on Chrome for Android but you have to add and sync them from your desktop.

">Twitter cet article. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



Laisser une réponse