mars, 2011 | le blog du storytelling le blog du storytelling

Archive pour mars 2011

Chroniques du storytelling : Malabar, Ghosn, la chute des icônes

Vendredi 25 mars 2011

Petit film hommage au lancement de l'année des Moments Magiques Disney, cette visite de Disneyland Paris en "tilt-shift" (effet maquette). Vraiment magique.

Image de prévisualisation YouTube

ICÔNES

> Malabar change d’icône et c’est la révolution 2.0. bit.ly/i9jefZ. Il parait que les enfants préfèrent le chat Mabulle au Mr Malabar bodybuildé de notre enfance. Dont acte. Car parmi ceux qui protestent, combien en ont acheté ces 15 dernières années ? Pour sauver une icône, encore faut-il la consommer.

Affaire Renault : au Japon, il faut un cataclysme naturel pour faire dérailler Nissan, en France il suffit à Ghosn de passer à la télé. Sur TF1, il faut que Laurence Ferrari le relance pour que C Ghosn, mal briefé, pense à exprimer sa sympathie envers ses salariés de Nissan après le cataclysme japonais. Sérial gaffeur: avant sa crise d’espionnite aigüe, il faut relire quand Ghosn affirmait que «Renault n’est plus français» : http://bit.ly/91KlKd

———-

CULTURE

> 150 ans de la nation italienne: «L’Italie n’est pas un pays, c’est une langue» Umberto Eco http://bit.ly/f1eLuF

> Le twitter Galimard mis en vente sur eBay, toujours sans réaction de l’éditeur : http://bit.ly/eBacnr (merci @albanvdk)

>Astérix : cette fois, Hachette a trouvé la potion magique et détient 100% des Éditions Albert-René http://bit.ly/f7t1J5 Happy End pour la famille Uderzo ?

———-

ÉNERGIE

> Ça chauffe toujours autant entre Anne Lauvergeon d’Areva et Henri Proglio d’EDF que dans un réacteur de Fukushima ! http://bit.ly/hzOejU

———-

ENTERTAINMENT

> Approches différentes : Pixar ou tout pour le storytelling, DreamWorks  ou comment faire rire avec des stars qui font la grimace : blog.mbird.com/2011/03/why-pi…

———-

F&B

> RT @tendancecom : McDonald’s lance le 1955 Burger http://ow.ly/4lT3S

———-

GASTRONOMIE

> 60 chefs du monde entier réunis à Versailles le 6 avril pour rendre hommage à la cuisine francaise http://t.co/1tHgl9p

———-

GRANDE CONSO / GRANDE DISTRIB

> Et c’est finalement le Géant Vert  (General Mills) qui cueille la petite fleur de Yoplait : http://bit.ly/hB497B

> Contrairement à « Notre Poison quotidien » de MM Robin (Arte), on mange de mieux en mieux mais le #storytelling de la peur fait tjrs recette

> Faudrait-il classer le 1er hyper #Leclerc (1965) monument historique ? http://bit.ly/fl82jB #PasSiSaugrenu

> #Juvamine: « Des produits meilleurs que nos pubs » http://bit.ly/fK3Cwi Courage, auto-dérision ou vengeance de la nouvelle agence ?

———-

MÉDIAS

> «L’information n’a jamais été rentable» : http://bit.ly/dQJSdU

———-

MISCELLANÉES

> Étude scientifique: comment les métaphores (le sotrytelling) formatent notre esprit : http://t.co/OgVtMPs (via @ayindmahamba)

> «Les Français donnent peu pour le Japon, pays riche, mais les entreprises se mobilisent car c’est un bon client» (FranceInfo)

———-

MOBILITÉ

> RT @VoxLib : La vente de voitures a encore chuté cette année… Saloperies de pirates qui téléchargent des voitures sur Internet !

> Redoubler Lennon ou Monroe, c’était déjà limite mais Hitchcock qui prononce carrément le nom de la Citroën DS3, euh…

Image de prévisualisation YouTube

> À l’ère du développement durable, acheter une voiture «suréquipée de série» (Polo, VW) a-t-il encore un sens ?

———-

SÉMANTIQUE

> Avant la «croisade» de Guéant, l’usage de la sémantique religieuse par Bush/Rumsfeld : http://bit.ly/dFPSd9

> «Extimité» ou le désir de dévoiler sa vie intime (notamment en TV réalité) sur le blog de @jeanallary : http://bit.ly/eQkKwo

———-

TECHNOLOGIQUES

> Le futur ex-PDG de Google, Eric Schmidt, prochain secrétaire d’État au commerce d’Obama? http://t.co/L5SGlxL

> Comment Steve Jobs a (peut-être ?) failli devenir PDG de Google en 2000 http://t.co/SWTsV6V

> Étonnant: Steve Jobs trois fois plus riche grâce à son investissement dans Disney que dans Apple http://t.co/szbHROl

> Rumeur- Un client renvoie son iPad2: «Ma femme a dit non». Il lui revient, offert: «Apple a dit oui» http://t.co/cATfPC9

———-

THÉ OU CAFÉ

> Saisie chez Nespresso, la bataille des capsules compatibles prend de l’ampleur : le café rend nerveux…

> Guerre Nespresso : «Les rescapés ne seront pas ceux disposant du meilleur café mais ceux ayant les meilleurs avocats» (in Les Échos)

———–

Suivez-moi sur Twitter !

> Remerciements : les noms précédés de @ sont accessibles directement sur Twitter. Les tweets précédés de la mention RT sont écrits par les personnes citées : RT @nom.

« Manger tue » ou le storytelling de la peur

Samedi 19 mars 2011

Comme la plupart de ses confrères, VSD choisit un storytelling de la peur à propos de notre alimentation, alors que l'espérance de vie continue d'augmenter dans nos pays et que, à l'inverse, tant de personnes souffrent encore de malnutrition dans les pays en voie de développement... L'espoir fait vivre mais le catastrophisme fait vendre.

Entre l’affaire d’intoxication fatale chez Quick, le «Livre noir de l’agriculture» d’Isabelle Saporta et la récente diffusion sur Arte de «Notre poison quotidien» de Marie-Monique Robin, s’installe l’idée que «manger tue». Ce storytelling de la peur a encore de beaux jours devant lui dans une société en crise et obsédée par l’idée du complot*. Mais ce n’est parce qu’une idée conforte nos peurs qu’elle en est plus vraie pour autant.

* Dans un autre genre, voir le succès du mythe de l’obsolescence programmée par les vilains marketeurs. Une intelligente réfutation ici.

L’aspartame est sans danger. Les dernières études l’ont encore démontré et pourtant les mêmes médias qui s’en sont fait l’écho (en petit) continuent à faire leurs (gros) titres sur ses risques imaginaires. En réalité, nous mangeons de mieux en mieux et de plus en plus sainement. C’est sans doute contre-intuitif mais c’est ainsi. Face aux élucubrations des nouveaux obscurantistes, il faut lire et relire un petit ouvrage fondamental, l’«Histoire des peurs alimentaires» de Madeleine Ferrières (Seuil, 2002).

Dans ce livre qui renouvelle profondément notre connaissance de l’histoire de l’alimentation, l’historienne spécialiste de la culture matérielle et qui a signé plus récemment un gourmand «Nourritures canailles», retrace mille ans de peurs alimentaires qui sont aussi mille ans d’apprentissage de l’hygiène et de la chimie culinaire.

Ce faisant, elle balaie nombre d’idées reçues sur un prétendu âge d’or, celui où les produits que mangeaient nos ancêtres auraient été plus sains et plus variés que notre nourriture actuelle.

Les grandes périodes de disette ? Elles étaient souvent moins dues à la famine réelle qu’au refus culturel des populations de consommer ce qui aurait pu les sauver : les fruits et légumes frais ont ainsi eu longtemps mauvaise réputation et l’on sait qu’il fallut deux siècles après leur importation pour que les paysans acceptent de manger des pommes de terre. Rappelons d’ailleurs que  ce changement est un des premiers exemples de storytelling culinaire : l’agronome Parmentier fit garder ses champs de pommes de terre par des soldats le jour afin d’installer dans l’esprit des cultivateurs l’idée que ces légumes étaient précieux et les laisser les lui voler une fois la nuit venue ! Et il obtint de Louis XVI et Marie-Antoinette qu’ils portent des fleurs de pommes de terre à la boutonnière afin de les rendre plus tendance…

Mais pendant longtemps, l’alternative à mourir de faim était de mourir de ce que l’on mangeait ! Oui, à l’époque, manger pouvait tuer : le bétail était malade, la viande avariée, la contamination à l’homme toujours rampante.

Quant au goût «naturel» des choses d’antan… c’est une légende. Les aliments n’étaient en réalité presque jamais consommés frais. Pour qu’ils soient moins nocifs, on les bouillait, salait ou fumait (les viandes) ou on les enrobait de sucre (les fruits) ou de vinaigre (les légumes). Et pour rassurer le « consommateur » (un mot d’ailleurs beaucoup plus ancien qu’on ne croit), on leur redonnait ensuite leur aspect originel grâce à des moules, des colorants, en somme beaucoup d’ingéniosité : ainsi, le paon était refarci de sa chair pour être dressé tout en plumes sur la table de banquet, les fruits confits et pâtes de fruits imitaient la forme des vrais fruits etc. Conservateurs, adjuvants et autres n’ont rien de nouveau !

C’est Louis XIV qui, pour pouvoir manger des fruits et légumes de bonne qualité, demanda à son agronome La Quintinie de les améliorer. Les potager et verger de Versailles faisaient alors l’admiration du monde au même titre que les jardins de Le Nôtre.

Jusqu’à la Révolution, la seule garantie sanitaire pour les clients du boucher, c’était de le voir tuer les bêtes arrivées en bonne santé à son étal. Pendant des siècles, le bétail devait ainsi obligatoirement arriver sur pattes jusque chez le boucher et traverser la ville sous le regard des citadins. Ce qui n’empêchait pas ensuite un juteux marché gris de la viande avariée, les pauvres l’achetant en toute connaissance de cause mais n’ayant pas assez d’argent pour acheter de la chair fraîche. C’est d’ailleurs pour tenter d’améliorer leur santé que les guildes ont séparé bouchers et charcutiers (chair-cuite) afin de responsabiliser les circuits de distribution.

L’une des principales différences avec notre époque selon Madeleine Ferrières est ainsi nous sommes passés d’une civilisation zoophage (qui voyait tuer les bêtes et voulait que les aliments gardent la trace visible de cet abattage) à une civilisation sarcophage : aujourd’hui, on demande au boucher de nous vendre une viande qui ne rappelle en rien l’animal vivant (« enlevez-moi cette tête avec ces yeux qui semblent me fixer !« ), une viande qui soit, si j’ose dire, désincarnée. Encore mieux si elle est cellophanée pour ne plus avoir rien de… bestial.

L’autre grande différence entre hier et aujourd’hui, c’est qu’au vu de ce qui se passait jadis, on n’a sans doute jamais mangé aussi sainement qu’à notre époque ! Ce n’est pas le moindre des paradoxes qui s’imposent à nous à la lecture de cet ouvrage enthousiasmant et indispensable à tout lecteur gourmand…

Il ne s’agit pas de nier les quelques affaires d’intoxication alimentaires récentes (d’autant plus médiatisées justement qu’elles sont rares) ni les avantages du bio ou du raisonné sur l’agriculture intensive. Mais simplement de rappeler que si nous vivons de plus en plus vieux et en meilleure santé, c’est sans doute que notre nourriture n’est pas (ou pas «que») ce «poison quotidien» qui génère tant de passions. Mais il est vrai que si l’espoir fait vivre, la peur fait vendre.

Chroniques du storytelling : F…outu Chrysler !, obsolescence programmée, huile de palme et théories du complot…

Dimanche 13 mars 2011

> «Dire qu’on surnomme Detroit la Motorcity et on n’est pas foutu d’y trouver un seul mec qui sache conduire». Ce gazouillis exaspéré ressemble à tant d’autres qu’on peut lire sur Twitter sauf que celui-ci émanait du compte officiel de Chrysler (@ChryslerAutos) ! Dans un premier temps, le constructeur a prétendu que son compte avait été piraté («compromised») avant de devoir reconnaître qu’il s’agissait bien d’un tweet émis par un collaborateur de son agence de com New Media Strategies, énervé par les embouteillages du matin.(http://t.co/1MgHhRy).

> Aux États-Unis, on peut pratiquer la violence la plus débridée dans le monde réel mais lâcher le «f-word» – car même écrire «fucking» en entier est trop transgressif et les médias américains le floutent à l’écran – équivaut à un suicide social.

> L’agence a donc dû se séparer de l’auteur de la faute (en anglais, le terme est terrible, il a été «terminated») mais cela n’a pas suffi, Chrysler a également annoncé rompre son contrat avec New Media Stratégies. Un rappel du risque encouru par les entreprises qui ne gèrent pas elles-mêmes leur community management ou qui, à tout le moins, n’ontpas de règles strictes quant à savoir qui s’exprime et pour dire quoi en leur nom… (http://t.co/CjNxveU)

———-

BANCASSURANCE

> Back to the Roots : HSBC, née à Hong Kong (et Shanghai), pourrait quitter Londres pour être à nouveau cotée en Chine : http://bit.ly/homIpg

———-

CULTURE

> «Precious Stonewall». Pour ceux qui ne connaissaient JM Othoniel que pour ses boules de verre du métro Palais Royal, la rétrospective de Beaubourg est une révélation. C’est très homo-érotique.

Precious Stonewall (2009) par JM Othoniel. Les émeutes de Stonewall à la fin des années 60 marquent les débuts des mouvements activistes gays aux USA.

———-

ÉDITION

> Gallimard a 100 ans s’expérience dans le papier mais 0 dans les réseaux sociaux : comment la célèbre maison déçoit (le mot est faible) ses fans sur Twitter : http://bit.ly/gR7MfW #fail (merci @albanvdk).

> «Quel avenir pour les métiers de l’édition ?» demande L’Étudiant. (via @aymericvincent) Une certitude, une part de cet avenir passera par le numérique.

———–

ENTERTAINMENT

> «L’âme de Disney, c’est elle», déclare Métro qui a rencontré Diane Miller, la fille de Walt : http://bit.ly/dGe7b3. Je confirme.

———-

LUXE

> La pub origami de Lacoste : http://bit.ly/gsLtzS (merci @ennichijapon)

> Liz Taylor ne connaissait qu’un seul mot en italien, Bulgari, que vient de s’offrir LVMH : http://bit.ly/eMjr5

> RT @goutetnature : Après Baccarat, Daum, Dalloyau, Boucheron, Chanel , Dior, Le Plaza Athénée reçoit le label Entreprise du Patrimoine : http://deck.ly/~DSivE

> Réappropriation de son storytelling : loin du bling bling ou du porno chic, Gucci se penche sur les 90 ans de son histoire.

———-

MEA CULPA

> L’obsolescence programmée : un mythe anticapitaliste propagé par les tenants de la théorie du complot (et même certains antisémites) pour L’Éconoclaste. http://bit.ly/h0wkS5 (via @pprodhon)

> Un passionnant dossier à lire dans Vivre Mieux, un hors série de Ça m’intéresse : derrière la campagne anti huile de palme qui a déstabilisé Nestlé (dans l’affaire Kit Kat), il n’y avait pas que Greenpeace, on trouve aussi et surtout le lobby du soja. Manipulation…

———-

MEDIA

> Une nouvelle appli nommée Zite propose un contenu magazine pour iPad de plus en plus personnalisé et de plus en plus intelligent (il tient compte des articles que vous lisez et aimez pour vous en proposer d’autres) : http://tinyurl.com/4vvzaj3 (via @carolinedeleuze)

———-

MISCELLANÉES

> À quand la même enquête sur les marques préférées des militants UMP/PS ? RT @camillejung Les marques préférées des sympathisants deux grands partis US : http://ow.ly/48P7P

———-

MOBILITÉ

> Mobilité : Citroën se lance dans l’organisation de voyages : http://bit.ly/fPJoR7 Les nouveaux concurrents de PSA seront Air France et la SNCF.

> Grèves, retards, lignes à l’abandon etc. Les Français n’aiment plus «leur» SNCF : http://bit.ly/iaTXNa

> Libé loue le courage de P. Pélata et en parle… comme s’il était déjà parti de chez Renault : http://bit.ly/gPsmzw

> «Il y a 3 façons de se ruiner: le jeu, les femmes, les ingénieurs. Les 2 premières sont agréables, la 3e est la plus sûre» Jena-Martin Folz, ex PDG de Peugeot.

———–

TECHNOLOGIQUES

> L’hommage d’un visionnaire à un autre. Richard Branson, PDG de Virgin : «Apple est une grande marque et Steve Jobs est l’entrepreneur que j’admire le plus» : http://t.co/cYM9twB

———-

TÉLÉCOMS

> > Orange serait la 4e marque média préférée des Français (bit.ly/ecz1Af, via @laurent_local). Ce ne sont sans doute pas les mêmes Français que je connais, alors…

———-

WEB 2.0

> «Internet est une machine infernale de destruction de valeur» (in La Tribune) http://ow.ly/48ByQ. Non, mais merci à @camillejung pour le lien.

> RT @carolinedeleuze : Réseaux sociaux, la troisième ère de l’entreprise : http://t.co/lsFv8Sw

———–

Suivez-moi sur Twitter !

> Remerciements : les noms précédés de @ sont accessibles directement sur Twitter. Les tweets précédés de la mention RT sont écrits par les personnes citées : RT @nom.

Chroniques du storytelling : Quand Ghosn se prend pour James Bond chez Renault, Apple et l’ère du post-PC…

Lundi 7 mars 2011

> Deux citations illustrent selon moi la faillite de certains grands patrons des années 2000. Celle d’Arnaud Lagardère déclarant qu’il préfère passer pour incompétent que malhonnête. Et désormais donc, celle de Carlos Ghosn, patron de Renault, exerçant toute sa pression médiatique sur le plateau du 20h de TF1 pour enfoncer trois innocents : «Faites-nous confiance, nous sommes des professionnels». Cette affaire, menée par des Pieds Nickelés qui ont ridiculisé au-delà de leurs propres personnes leur actionnaire principal, laissera des traces. Et Patrick Pelata, le n°2, peut accepter de jouer les fusibles, les fautes de Ghosn n’en demeureront pas moins impardonnables. Aux dernières nouvelles, les salariés et les syndicats (dans un premier temps plus que silencieux) commencent à leur tour à lâcher la direction (http://bit.ly/hsddXg)

———-

BRANDING

> Julian Assange dépose son nom en tant que marque commerciale http://bit.ly/gj3uTD Storytelling de personnification

> Lu dans Les Échos : «Storytelling : élément indispensable quoique souvent sous-estimé dans la création d’une marque» : http://bit.ly/f2gnZa

———-

CHINE

> La Chine entraîne 10 000 pigeons voyageurs à transmettre des messages militaires en cas de pannes informatiques. http://bit.ly/eeY1YN

———-

CULTURE

> «Le meilleur endroit pour croiser une stars ou un designer est un bar ou une réunion des Alcooliques Anonymes.» (The Economist)

———-

ENTERTAINMENT

> Annie Leibovitz continue à réinventer les classiques Disney avec des people (ici Queen Latifah) (merci @albanvdk)

———-

FORMATION

> J’anime la formation Stratégies «Storytelling,réenchantez votre com» les 28/29 mars à Paris. Renseignements : http://bit.ly/9Y4wir

———-

GRANDE CONSO / GRANDE DISTRIB

> L’aspartame est sans danger mais ça c’est une histoire dont on entendra peu parler parce que moins vendeuse : http://bit.ly/hsllMi

> Affaire du tweet qui aurait manqué de faire virer un employé Nespresso: des commentaires (http://bit.ly/fynuMI) exemplaires des différences entre Français et le reste du monde. La notion de service-client est encore totalement ignorée chez nous…

> Mais qui en veut à Carrefour en Chine, qui orchestre la campagne de presse contre le dictributeur ? http://bit.ly/hYIz3P

> L’insistance de Lars Olofsson,PDG de Carrefour, à être jugé à terme, est courageuse compte tenu de ses actionnaires à courte vue

———-

LUXE

> Youcef Nabi, Président de Lancôme et pub vivante pour la diversité made in L’Oréal (Algérien, transgenre) : http://bit.ly/ieKSuJ

> «On ne peut être efficace en entreprise que lorsqu’on est soi même» : Youcef Nabi

> Capital se moque de la commission Théodule chargée officiellement de décerner le «label palace» : C. Rousseau, G. Saint Bris etc. Que des grands pros de l’hôtellerie !

> Nicole Kidman critiquée pour avoir porté une robe Dior aux Oscars http://bit.ly/fsmrhV Ca, puis les déclarations de Nathaie Portman montrait que tout cela allait très vite se régler…

> Par petites touches, Dior réécrit son histoire et gomme toutes les traces de Galliano de son site : http://bit.ly/hdiPVo

———-

MISCELLANÉES

> Dans Arts Magazine, l’hallucinante enquête sur la corruption et le vols érigés en système chez Drouot pendant plus de 150 ans !

———-

MOBILITÉ

> Pour lancer sa marque low cost, Peugeot songe à reprendre l’une de ses marques historiques, Talbot ou Simca:  http://bit.ly/fp98EL

———-

TECHNOLOGIQUES

> Lors de la présentation de l’iPad 2, Steve Jobs a synthétisé le noueau positionnement d’Apple, «première entreprise de l’ère post-PC».

> RT @albanvdk : «Apple lancera, en France, son IPAD2 le 25 mars… le même jour que la 3DS de Nintendo. Coincidence ?».

> Sous la pression, Didier Lombard quitte (enfin) vraiment France Télécom et sans parachute : http://bit.ly/eJW3XI

> Free et l’éternel amateurisme de sa relation client : http://bit.ly/gSNava Pour la Révolution on attendra, pour le moment ça bugge

> Quelle grande entreprise, largement responsable de la révolution informatique et du PC, fête ses 100 ans en 2011 ? IBM

————

Suivez-moi sur Twitter !

> Remerciements : les noms précédés de @ sont accessibles directement sur Twitter. Les tweets précédés de la mention RT sont écrits par les personnes citées : RT @nom.