septembre, 2010 | le blog du storytelling le blog du storytelling

Archive pour septembre 2010

Chroniques du storytelling : Les gouttes de Dieu dans le Bordelais, ups and downs pour les entreprises françaises en Chine, avec Nesfluid Nestlé singe Danone…

Dimanche 26 septembre 2010

> Le succès des «Gouttes de Dieu» ne se dément pas depuis 2004. Ce manga qui consiste en une quête pour trouver le meilleur vin du monde passionne les Japonais (et les fans de culture japonaise en France) et a été qualifié de «meilleur livre au monde sur le vin». C’est en tout cas aussi prescripteur que le Guide Parker. Depuis que le nom de ces fameuses gouttes divines a été révélé l’an dernier, les ventes d’un vin bordelais ont littéralement explosé au Japon. Si vous n’avez pas peur du spoiler puisque la publication de la saga n’est pas encore achevée en France, vous pourrez en découvrir le nom ici : http://bit.ly/cksWnT

> Un douanier chinois qui fait la gueule ressemble à un douanier français qui fait la gueule. Bref, de retour sur le blog et sur Twitter après 15 jours de vacances…

———-

APPLE

> RT @DidierRolsDifférences entre Windows Phone 7 et iPhone en vidéo : Action centric vs Apps centric ?» http://bit.ly/d7EYfh

> RT @GillesKLEIN 400 000 possesseurs d’iPad en France (DG Syndicat presse régionale qui a lancé une appli iPad Figaro

> RT @camillejung : New York teste l’iPhone comme ticket de transport http://bit.ly/9vh19n

> Analystes à propos de la capitalisation boursière d’#Apple: «l’iPad sera le Mac des masses» http://bit.ly/9u7kgm

———-

AUTOMOBILITÉ

> RT @DidierRols : Louer sa voiture plutôt que de l’acheter va t-il devenir tendance ? – L’Express http://goo.gl/6mkj #autopartage

———-

CHINE

> #Hermès a lancé sa nouvelle marque de luxe chinoise à Shanghai, Shang Xia («sens dessus dessous») http://bit.ly/atz8CA

> RT @pgervois Faillite des boulangeries Paul à Shanghai. Toutes les boutiques fermées. C’était très cher et peu adapté au goût des chinois.

———-

CULTURE

> Le Louvre a renoncé à interdire de prendre des photos mais Orsay s’oppose toujours à cette liberté d’expression dans un espace public.

> RT @NouslesPapas : Sur les traces de Tintin, série documentaire inédite sur Arte. http://bit.ly/9Y05yP

———-

DISNEY

> #EuroDisney et l’État : prolongation de la convention qui les lie jusqu’en 2030 http://tinyurl.com/39bv3ba Où l’on reparle d’un 3e parc…

> Le 3e parc à #DisneylandParis pourrait être sur le thème des super-héros #Marvel http://bit.ly/bmCyM7

———-

F&B

> Pub antiMcDo qui tombe un peu à plat quand même www.lexpress.fr/tiny/919724

———-

GRANDE CONSO / GRANDE DISTRIB

> Pour réussir le lancement de #Nesfluid, #Nestlé le pare de vertus santé plus ou moins convaincantes http://bit.ly/cKgoLr

> Avec Nesfluid, #Nestlé vient chasser sur les riches terres de #Danone: les aliments bons pour la santé) http://bit.ly/8ZExav

> «Chacun veut combler ses faiblesses, #Danone en ne dépendant pas trop des produits santé, #Nestlé en y faisant son nid» (in Challenges)

> #GeneralMills en embuscade pour s’emparer de #Yoplait mais #Nestlé et #Pepsi seraient aussi sur les rangs http://bit.ly/9Nx4t8

———-

INTERNET 2.0

> RT @camillejung En devenant fan sur fb, les consommateurs souhaitent montrer leur soutien et non obtenir des réducs. http://bit.ly/9yWIba

> La crédibilité des blogueurs…: 94% des blogueurs accepteraient de publier un article sponsorisé http://bit.ly/b1TIZM

> Est ce que les médias sociaux ont sauvé #Starbucks ? http://is.gd/fp0dp

———-

JOUETS ET JEUX VIDÉO

> Les #Lego s’insèrent bien dans notre société (pub) http://tinyurl.com/2v95357

———-

LUXE

> #LOréal se sépare de Banier à cause du « bruit médiatique » (sic) http://bit.ly/bML1M9 Motif non juridique = forte indemnisation en vue

———-

MICROCOSME

> #Stratégies publie en bonnes feuilles le chapitre sur le #storytelling du livre de J. Bordeau sur « Les nouveaux codes de langage »

> #storytelling : «Si on ne raconte pas le monde, il disparaîtra» Yannick Jaulin (cité in #Stratégies)

———–

MISCELLANÉES

> RT @MichelleBlanc: «À ceux qui disent que je n’ai du succès que parce que j’ai changé de sexe et en ai parlé je n’ai qu’une réponse: faites pareil».

———–

MOBILITÉ

> RT @pprodhon Une stratégie inspirée de Ryanair pour Air France en Chine ? http://bit.ly/avyQr1

———–

PARTIES PRENANTES

> Le conflit comme arme de négociation est efficace, une réflexion http://bit.ly/9mXK5T merci @pprodhon

———-

Suivez-moi sur Twitter !

> Remerciements : les noms précédés de @ sont accessibles directement sur Twitter. Les tweets précédés de la mention RT sont écrits par les personnes citées : RT @nom.

Guide Pratique du Storytelling 1/11

Lundi 13 septembre 2010

> Pour les Grecs, Niké symbolisait la victoire et était surnommée la déesse aux pieds ailés. 2.500 ans plus tard, le Swoosh en est un rappel subliminal. Chaussé de ses Nike, le champion sportif n’est-il pas un dieu qui vole de victoire en victoire ?

LES ENTREPRISES SONT LES GRANDS NARRATEURS DES TEMPS MODERNES

Tout au long de cette troisième saison du blog, je vais vous proposer une série d’articles pratiques pour mettre en place une démarche storytelling au sein de votre entreprise. Avec un seul objectif : «Réenchantez votre stratégie de com !». Premier papier de la série pour réaliser que les mythes qui ont fait les grandes histoires sont désormais incarnés par les entreprises.

Dans la campagne TV d’Allianz qui se déroule dans la tête d’un client, Charlotte Rampling  incarne la raison. Face à elle, d’autres acteurs incarnent les émotions, positives comme négatives. C’est une belle illustration de l’affrontement qui traverse toute l’histoire de la rhétorique : convainc-t-on mieux par la raison ou par l’émotion ? On retrouve cette dichotomie dans d’autres domaines, les Beaux-Arts notamment : qui du dessin (la raison) ou de la couleur (l’émotion) a le plus marqué la peinture ? En fait, l’un ne va pas sans l’autre. Blaise Pascal écrivait à juste titre «Nous connaissons la vérité non seulement par la raison mais encore par le coeur» avant de livrer une de ses pensées les plus célèbres : «Le coeur a ses raisons que la raison ne connait point».

LES HISTOIRES SONT ÉTERNELLES, PAS LES MESSAGES

Enfermée par son père à double tour, Danaé fut quand même fécondée par Zeus qui s’était métamorphosé en pluie d’or pour parvenir jusqu’à elle. Titien ou Klimt ont illustré ce mythe, en en faisant au passage une femme vénale prête à ouvrir – littéralement – ses cuisses pour y recevoir les pièces de monnaie divines ! Guerlain vient également d’offrir une variation sur ce thème avec son parfum Idylle : mais ici, la pluie d’or figure simplement l’amour qui transfigure la femme. On le voit, si les histoires traversent le temps, le message qu’on y accole, lui, peut varier. Ainsi, le thème de La Cigale et la Fourmi a  inspiré Ésope, Jean de La Fontaine, Walt Disney et encore récemment le studio Pixar avec 1001 Pattes.

LE STORYTELLING A TOUJOURS ÉTÉ 2.0

D’Homère à Homer… Simpson, il n’y a donc pas de autant de différences qu’on pourrait penser. Les nouveaux médias apportent des formes inédites mais le fond est immuable. Et paradoxalement, les moyens de communication interactifs nous rapprochent des origines du storytelling : un conteur qui souffle les mots à son public qui réagit en retour. Autrement dit, le narrateur et le «narrataire» sont sur un pied d’égalité.

LES NOUVEAUX HÉROS DE NOTRE TEMPS

Aujourd’hui, les conquérants et les politiques ne font plus rêver. Il est loin le temps où Napoléon passionnait les foules et constatait : «Quel roman que ma vie !». Les nouvelles aventures, les nouvelles mythologies ne naissent-elles pas désormais au sein des entreprises ? Leurs patrons sont devenus les nouveaux héros : Steve Jobs et Bill Gates ont longtemps incarné une version moderne du choc des titans. Anne Lauvergeon, patronne d’Areva, ne revisite-t-elle pas e mythe de Jeanne d’Arc, seule dans un monde d’hommes ? Quant à Carlos Ghosn, le patron de Nissan et de Renault, sa vie et ses méthodes de management ont fait l’objet d’une adaptation en manga, façon Astroboy ! De vrais superhéros, nos managers du 21e siècle ? Peut-être. Mais surtout, ils ont découvert le nouveau pouvoir des histoires…

> Le mois prochain : Le nouveau pouvoir des émotions

Milliardaires 2.0 : Qui veut donner ses millions ?

Lundi 6 septembre 2010

Warren Buffet et Bill & Melinda Gates ont convaincu 40 de leurs confrères milliardaires de faire don – dès maintenant ou à leur disparition – d’au moins la moitié de leur fortune à des oeuvres caritatives. En France, cette initiative n’a entraîné aucune réaction chez nos compatriotes hyper riches qui préfèrent tout léguer à leurs rejetons. Pourquoi une telle différence culturelle ?

Bien sûr, dans un pays où «les yachts et jets privés sont tellement 2007, donner 50% de sa fortune apparaît comme l’ultime badge de prestige» écrit Robert Franck sur son blog The Wealth Report. Et l’arme choisie – la «pression des pairs» – est d’une redoutable efficacité : la liste des riches les plus généreux est publique… comme celle de ceux qui, contactés, n’ont pas voulu donner suite. Mais plus généralement, les self-made men anglo-saxons ont toujours eu à coeur de rendre un peu de ce qu’ils ont reçu. De ce point de vue, Bill Gates n’est guère différent d’un Nelson Rockefeller qui fut d’abord l’homme le plus détesté de son époque avant de se «réinventer» en plus grand philanthrope de son époque (cf. Newsletter septembre 2008).

En revanche, pour beaucoup de nos concitoyens, la fortune est une chose honteuse qui ne peut se gagner que par des moyens douteux. À l’instar du pouvoir politique dont Balzac écrivait que «les dynasties qui commencent ont comme les enfants des langes tachés». Une fois qu’on détient richesse et pouvoir, on se doit de les transmettre intacts à sa progéniture. Des siècles de monarchie sont passés par là… Il est d’ailleurs intéressant de constater que, contrairement aux États-Unis, il est interdit de déshériter ses héritiers ! Enfin, comme le notait récemment L’Expansion, «les riches Français estiment qu’ils expriment déjà leur généreuse solidarité à travers l’impôt» !

Heureusement, les choses changent. Dans Challenges, les nouveaux rois du web français prennent leurs distances avec leurs aînés du Cac 40. Pour eux, décider que leur rejeton leur succèdera automatiquement est devenu aussi ringard que de porter la cravate au bureau ! Xavier Niel, Iliad-Free, déclare ainsi : «Je ne crois pas en l’héritage. Je veux assurer à mes enfants un train de vie confortable mais au-delà d’un certain montant, l’argent est plus une charge qu’une chance».

Encore un effort et nos milliardaires deviendront aussi généreux que leurs homologues US. En matière de storytelling, il est d’ailleurs bon de rebattre les cartes à chaque génération. Et de toute façon, comme le disait Andrew Carnegie au moment de mourir et de transmettre sa fortune à une fondation : «Mon linceul n’aura pas de poches» !