Du droit fondamental de pouvoir choisir ses capsules de café… | le blog du storytelling le blog du storytelling

Du droit fondamental de pouvoir choisir ses capsules de café…

Prétendre imposer aux consommateurs vos règles ad vitam aeternam est un combat d’arrière-garde. C’est la réflexion que je me faisais récemment en lisant des récits sur la façon dont Epson et Hewlett-Packard avaient tenté en leur temps de conserver le monopole sur les cartouches d’encre pour leurs imprimantes… Mais ils n’ont pu empêcher d’autres de les détrôner avec des recharges moins chères et parfois de meilleure qualité.

Une situation qui rappelle celle de Nespresso aujourd’hui, qui prétend empêcher la concurrence – qu’elle vienne de Sara Lee (L’Or Maison du Café) ou de Casino (Ethical Coffee Company) – de proposer des capsules compatibles avec ses machines à café.

Le géant de Vevey a choisi de faire porter la bataille sur le plan juridique plutôt que sur celui du prix ou de la biodégradabilité, sujets où il n’est pas bon. Comme le note le PDG d’Ethical Coffee dans Challenges : «Une fois que vous avez acheté une imprimante ou une machine Nespresso, elle est à vous et vous pouvez vous en servir comme bon vous semble avec les consommables de votre choix».

Ce n’est pas nouveau mais cette réalité s’impose encore plus de nos jours avec le web 2.0 qui donne plus de pouvoir aux «narrataires» qu’aux narrateurs. C’est un point sur lequel je reviens souvent, notamment parce que certains de mes clients ont du mal à l’entendre, encore plus à l’accepter…

Les histoires sont faites pour échapper à leurs créateurs. Heureusement, «échapper» ne veut pas dire «hors de tout contrôle» mais avec «moins de contrôle… et plus d’influence». Un défi plus complexe mais ô combien plus passionnant et dans lequel le storytelling a une belle carte à jouer.

The bookmarklet

Add this to your bookmarks or drag it to your bookmarks bar to quickly access shortening functions.

Shorten

This bookmarklet takes the page URL and title and opens a new tab, where you can fill out a CAPTCHA. If you have selected text before using the bookmarklet, that will be used as the keyword.

Support for bookmarklets on mobile varies. For example, they work on Chrome for Android but you have to add and sync them from your desktop.

">Twitter cet article. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



2 commentaires sur “Du droit fondamental de pouvoir choisir ses capsules de café…”

  1. sympa l’article, je connaissais pas le truc des cartouches d’encre, sinon, pour le droit de choisir, si on a pas le droit de choisir notre café ou thé ….. ;)

  2. suparocket dit :

    Du droit fondamental de pouvoir choisir ses capsules de café mais surtout de pouvoir choisir son café!

    Et pour cela il y a la solution Ne-cap, que l’on trouve chez les torréfacteurs.
    La capsule est vendue vide, mais prêt a remplir du café ou thé de son choix.
    Une liberté

Laisser une réponse