juin, 2010 | le blog du storytelling le blog du storytelling

Archive pour juin 2010

Chroniques du storytelling : Pas de pot pour Nutella, succès des capsules compatibles chez Casino…

Mardi 29 juin 2010

> C’est le remède anti-crise par excellence (comme je l’ai écrit ici) et on voudrait nous l’ôter ? Bruxelles trouverait au pot de Nutella nombre d’hérésies caloriques (et encore Greenpeace n’a pas encore attaqué Ferrero sur la provenance de son huile de palme ?). Déjà, les Italiens se mobilisent, il est temps de faire de même chez nous. Descendons dans la rue, si ce n’est pour les retraites, au moins pour sauver le Nutella !

———-

APPLE

> Pour son Store de Strasbourg, Apple ne recherche pas des vendeurs mais des «passionnés de sa marque». Heureuses les marques qui peuvent générer de telles passions…

———

AUTOMOBILITE

> Mercedes ouvre une boutique en ligne…où elle ne vend pas de voitures mais des produits dérives et qui sert à renforcer sa relation client. (merci @camillejung)

———-

ENERGETIQUES

> L’étau se resserre autour du PDG de BP : un coup il démissionne, un coup il reste…

———

GRANDE CONSO / GRANDE DISTRIB

> La plus grosse force de vente terrain en Franceavec plus de 1000 commerciaux ? C’est Coca-Cola ! (merci @laurent_local)

> L’Oréal va proposer des bornes interactives (pompeusement renommées «beauty bar») dans les enseignes Carrefour (info La Tribune)

———-

HORLOGERIE

> La mort de Nicolas Hayek, le visionnaire de Swatch, signe aussi le crépuscule de l’horlogerie toute entière. (relire son portrait publié sur ce blog l’an dernier)

———-

MEDIAS

> Lu dans La Tribune: Stéphane richard d’Orange avait-il reçu un coup de fil de l’Elysée pour tenter la prise du Monde? Un proche du dossier répond : «S’il n’y en avait eu qu’un !».

> Claude Perdriel n’a pas manqué d’un certain panache en votant au conseil d’administration du Monde, dont il fait partie, en faveur de l’offre de ses concurrents…

> Régression : les applis iPad de médias permettent de propager les articles mais plus d’entrer en contact avec la rédaction, de commenter… Pas très 2.0 tout ça en fait…

———-

MICROCOSME

> Jacques Séguéla qui défend le storytelling dans Les Echos, ça me fait quand même beaucoup de tort ! «La création doit pouvoir circuler sur la Toile et dans tous les médias comme circulent des ronds dans l’eau. Et c’est pourquoi on voit revenir le « storytelling », c’est-à-dire, le fait de raconter des histoires qui seront à leur tour racontées par d’autres…»

———-

PARTIES PRENANTES

> Routiers, marins, maçons, artistes : bande de drogués ! Telles sont en effet les professions les plus prônes à recourir aux stupéfiants

———-

THE OU CAFE ?

> Dans Le Figaro, Jean-Charles Naouri, PDG de Casino s’exprime sur l’influence d’Internet sur les nouveaux comportements des consommateurs.

> Mais évidemment, il est aussi invité à s’exprimer sur la guerre des capsules avec Nestlé. «Les clients veulent reprendre le contrôle sur la qualité des produits et le rapport qualité-prix».

> Il révèle que «Les capsules compatibles sont actuellement le produit le plus vendu dans nos magasins».

> Et de conclure : «Faire des capsules de café n’est pas interdit ! C’est le client le juge de paix».

———-

TOURISME

> L’homme qui a marié le français Club Med et le chinois Fosun.

———-

Suivez-moi sur Twitter !

> Remerciements : les noms précédés de @ sont accessibles directement sur Twitter.

Chroniques du storytelling : Nouveaux embauchés chez Total à la fois fiers… et honteux, quand ça bugge chez Apple et Orange…

Dimanche 27 juin 2010

> Challenges met en scène une intéressante rencontre entre Christophe de Margerie, PDG de Total, et de jeunes diplômés tout juste embauchés par le groupe pétrolier. Les nouveaux sont fiers d’avoir rejoint «la première capitalisation boursière de la zone euro» mais ils concèdent tous le terrible déficit d’image auprès de leurs proches : «le groupe est perçu comme ‘le plus gros pollueur du monde’», «Dans mon entourage, les plus âgés sont les plus critiques. Mais les jeunes font la grimace. Ca les fait rire quand je leur dis que je suis ingénieure hygiène sécurité environnement à Total»…

> Total ne pourra pas toujours se cacher derrière des bons salaires pour continuer d’attirer les bons profils. Il lui faudra bien un jour tenir compte des parties prenantes…

> Quant à Christophe de Margerie, avec humour, il avoue aussi que ce n’est pas la bonne réputation qui l’a fait rejoindre le groupe : «Tout le monde sait que je suis entré à Total parce que c’était l’entreprise la plus proche de chez moi».

> (Petit point sémantique, Margerie comme les nouveaux embauchés ne disent pas «chez» Total mais «à» Total : on est bien dans l’appartenance la plus complète !)

———-

APPLE

> Estimation : 1,5M d’iPhones vendus dans le monde le 1er jour dont 75% en remplacement d’un ancien modèle ! http://tinyurl.com/2eyb3pk

> Si Apple maîtrise à la quasi-perfection les codes du maketing et de la com, parfois c’est Jobs tout seul qui déraille. Certains notent que la connexion passe mal quand on tient l’iPhone avec la main gauche ? Le PDG répond sèchement : «Tenez-le autrement» ! (merci @albanvdk)

———-

BANCASSURANCE

> Pour ses avocats, Kerviel est «une créature de la Société Générale». Comme le monstre celle de Frankenstein. C’est probablement la meilleure analogie de cette affaire. et elle hantera longtemps la SocGen…

———-

DISNEY

> Au Centre Pompidou, les enfants imaginent leur futur Disneyland. Tant mieux, eux au moins ne se seront pas ennuyés pendant l’expo (ratée) Dreamlands.

———-

INTERNET 2.0

> Les sites pornos en .xxx devraient bientôt être autorisés mais beaucoup garderont aussi le .com pour ne pas être blacklistés en entreprises.

———-

LUXE

> «L’objectif du site de Lacoste est d’iconiser le polo à travers son nom de code L.12.12» (merci @camillejung)

———-

MEDIAS

> L’offre de Claude Perdriel-Prisa a clairement été desservie par un discours brouillon et anti-Internet (devant les journalistes de lemonde.fr et lepost.fr !) et par son alliance avec Orange…

> NRJ en grève à partir du 29/06. Jadis puissant, c’est quand même l’histoire d’un beau déraillement industriel par manque de vision de son fondateur…

———

MOBILITE

> La Poste lance l’offre de livraison So Colissimo. Pour faire oublier ses fails récurrents avec Chronopost ? C’est quand même génial, on paie pour envoyer des colis et on paie à nouveau pour s’assurer qu’ils seront livrés en temps et en heure…

> «Et si Air France devenait Air Hollande ?» demande La Tribune en une. Acte 2 du lobbying du transporteur pour obtenir baisse de charges.

———-

POLITIQUE

> Prenant l’Allemagne au mot, la Grèce pourrait vendre des îles, dont Mykonos, pour renflouer sa dette.

———-

SEMANTIQUE

> Tout le monde veut être chef de quelque chose, c’est l’inflation d’intitulés de jobs ronflants en entreprise.

———-

TELECOMS

> Orange, nul à son habitude: «Si vous achetez un iPhone 4 aujourd’hui, l’activation se fera d’ici quelques jours».

> 100 millions de BlackBerry endus depuis l’origine et presque personne n’en parle (sauf La Tribune). C’est que Rim, c’est tout sauf sexy…

———-

THE OU CAFE ?

> Ethical Coffee : «Nous avons offert 50 capsules « pur arabica » à Nestlé, histoire qu’ils goûtent un bon café. On est sympas chez ECC !».

———-

Suivez-moi sur Twitter !

> Remerciements : les noms précédés de @ sont accessibles directement sur Twitter.

Chroniques du storytelling : les entreprises les plus haïes de tous les temps, la culture du service n’est toujours pas française…

Vendredi 25 juin 2010

> Image trouvée sur thedailybeast.com

> Si l’on en croit The Daily Beast qui a interrogé économistes, financiers et historiens, voici la liste – évidemment americano-centrée – des entreprises les plus détestées de tous les temps (entre parenthèse la décennie qui les concerne).

> 13e Drexel Burnham (‘80), 12e Halliburton (2000), 11e Monsanto (’70, ’80, 2000), 10e Blackwater (2000), 9e Nestlé (’70, ’80), 8e Goldman Sachs (actuellement), 7e Microsoft (’80), 6e BP (actuellement), 5e ITT (’70), 4e United Fruit Company (1900-’50), 3e Exxon (’80, ’90), 2e Union Garbide (’80). La palme de l’entreprise la plus haïe de tous les temps revient à la Standard Oil (1900) de John D. Rockefeler (dont j’ai raconté l’ascension,  la chute et la rédemption ici).

> On peut remarquer qu’à part les institutions financières qui croulent d’elles-mêmes sous le poids de leur malhonnêteté, être détesté parce qu’on a mis la vie des consommateurs en danger, détruit l’environnement ou exercé un monopole préjudiciable à la société… ne suffit pas à faire faillite. La plupart des entreprises disparues ne l’ont été que sous la pression politique (comme la Standard Oil justement)…

———-

APPLE

> Apple tient le rythme : 3 millions d’iPad vendus en 80 jours. Un nombre que l’iPhone 4 pourrait atteindre en… un mois !

> Depuis son lancement il y a 3 ans, plus de 3,5 millions d’iPhones ont été vendus en France, le premier marché de la pomme après les USA.

> Et si FaceTime, en s’émancipant de l’iPhone, servait de cheval de Troie à Apple pour réduire les opérateurs au rôle de provideurs. (merci @reymondin)

> Google serait prêt à se lancer dans la musique pour défier l’iTunes Store d’Apple.

———-

AUTOMOBILITE

> Carlos Ghosn est le patron le mieux payé… du Japon ! Aux 8 millions d’euros qu’il touche pour Nissan s’ajoute 1,24 million seulement pour Renault !

> Peugeot embarque Woody, le héros de Toy Story, comme ambassadeur. (merci @disneypixarFR)

———-

GRANDE CONSO / GRANDE DISTRIB

> «La première motivation d’achat c’est la disponibilité, la proximité. Un client ne fera pas 2 km pour trouver un Coca».

> Comme toutes les marques, Orangina veut s’afficher gay(pard)-friendly. Mais comme la plupart, son courage se limite bien sûr – et hélas – à une diffusion sur le Net. (merci @borispub)

———-

INTERNET 2.0

> «Nous sommes plus proches du début que de la fin du voyage» : Mark Zuckerberg à propos de Facebook.

———-

JEUX ET JOUETS VIDEO

> Peut-être du chat vidéo 3D… sur la Nintendo 3DS !

———-

MEDIAS

> Un article «impartial» sur le gaz russe dans France Soir, franchement est-ce bien crédible ?

———-

THE OU CAFE ?

> Nestlé avait promis une saine concurrence… et, après L’Or Maison du Café de Sara Lee, le géant suisse s’attaque à ECC (capsules distribuées chez Casino)?

> Le petit David ECC s’étonne d’ailleurs de la démarche du Goliath de Vevey «qui se fonde sur des brevets sans rapport avec nos capsules mais concernant leurs machines !». Les vraies motivations ne sont donc pas forcément celles qu’on croit…

> Un rappel historique : en d’autres temps, Epson ou Hewlett packard tentèrent aussi d’empêcher la concurrence de proposer des cartouches d’encre compatibles avec leurs imprimantes… Les combats d’arrière-garde ne cessent finalement jamais…

> En tout cas, pour le magazine Décideurs, «ECC est peut-être le challenger qui viendra apprendre à Nespresso que les règles ont changé».

———-

VENTE

> 86% des Français peu satisfaits des vendeurs et des services. http://tinyurl.com/32o77er

> «La culture du service en France», une étude Ifop.

———-

Suivez-moi sur Twitter !

> Remerciements : les noms précédés de @ sont accessibles directement sur Twitter.

Chroniques du storytelling : SFR no game over, la VDM de l’EDF à la CDM, thé ou café ?

Mercredi 23 juin 2010

> Pour ses forfaits bloqués «No Game Over», SFR met en place un très beau site storytelling pour sa cible ado avec personnalisation, et propagation virale de l’histoire à la clé.

———-


LUXE

> Après Cardin, Lacroix ou Kenzo hier, c’est Lagerfeld qui est partout désormais. Aujourd’hui Libé et Grand Optical, c’est l’overdose. Il faut arrêter Karl et se refaire désirer !

———-

MISCELLANEES

> Titi (pardon Tweety, puisqu’il a repris son nom original : mon dieu que c’est bête) + Cathy Guetta + les chaussures André = une aberration marketing.

———-

PARTIES PRENANTES

> «Les salariés et le changement», sondage Ipsos. Des résistances certes, mais moins de peurs qu’on ne le dit souvent.

———-

POLITIQUE

> J’adore cette phrase d’Henry Kissinger que je cite chaque fois que je suis overbooké : «Il ne peut pas y avoir de crise la semaine prochaine, mon agenda est déjà plein».

> Interrogée sur ses paradis fiscaux, Liliane Bettencourt congédie les journalistes du Monde comme des valets.

> Florence Woerth démissionne, Liliane Bettencourt rapatrie ses avoirs «à l’étranger» (doux euphémisme ?)  : pour le moment, ce n’est que du damage control et encore bien tardif…

———-

SEMANTIQUE

> Egologie : «redécouverte des rituels et petits gestes répétitifs qui donnent un sens à notre vie».

> Sirop, ambre, nénuphar, sucre, safran, abricot, ces jolis mots français qui viennent de la langue arabe. (merci @pgervois)

———-

SPORT

> Franck Ribéry : «Je demande pardon à tous les Français». Le chemin de la rédemption commence en effet ainsi, la com reprend ses droits.

> Quick a eu tort de retirer les pubs d’Anelka : la tragédie a tourné à la farce et l’humour, ça donne faim!

> Après Quick avec Anelka, c’est le Crédit Agricole qui arrête sa pub avec les Bleus. Si ça pouvait conduire les marques à réfléchir en amont de la pertinence de s’associer avec des des voyous arrogants et incultes…

> La tragi-comédie de l’équipe de France est du pain béni pour les rédactions qui craignaient le désintérêt des foules. Ca a même passionné ceux que le fott ne passionne pas (moi, par exemple).

> Décidément, cette #CDP sera vraiment devenue une #VDM pour #EDF (et vive les hashtags sur Twitter ! J’espère n’avoir perdu là aucun lecteur).

———–

TECHNOLOGIQUES

> Enfin la fin des fils électriques ? Le chinois Haier sortira en 2011 le premier téléviseur sans câbles moches (Challenges).

——–

THE OU CAFE ?

> Nestlé attaque SaraLee pour ses capsules de Nespresso pour viol de brevet. Le consommateur y voit plutôt une protection de sa rente. (merci @petitesphrases)

> Que valent les capsules compatibles Nespresso ?  Un nouveau test (merci @EthicalCoffeeCo)

> «Je n’aime pas le café, mais la pression sociale est tellement forte autour de cette boisson que je fais semblant de l’apprécier» (merci @pgervois)

———-

TOURISME

> Fail 2.0 : Nouveau site ClubMed.fr ou comment ne surtout pas faire de storytelling ou de web 2.0.

> Universal Studios Orlando inaugure son « land » Harry Potter. (merci @albanvdk)

> Les employées dans les parcs Disney désormais autorisées à travailler jambes nues l’été. Mais où va le monde ? ;-)

———-

Suivez-moi sur Twitter !

> Remerciements : les noms précédés de @ sont accessibles directement sur Twitter.

Chroniques du storytelling : Azincourt acte 2, de Gaulle l’appel de l’appli…

Lundi 21 juin 2010

> A Azincourt, les Anglais ont gagné grâce à leurs flèches à longue portée : elles atteignaient les Français avant qu’ils n’approchent les lignes ennemies. Les prochaines guerres se gagneront elles aussi à longue distance, sur les réseaux. Y sommes-nous mieux préparés qu’en 1415 ?

———–

APPLE

> Ignorées par Apple (qui en revanche a tout fait pour séduire les médias en désespoir d’un sauveur), les agences de com, elles, ne croient pas à l’iPad (sauf exception). Du coup, quand on parle d’applis avec elles, elles vous révèlent qu’elles ne le proposent pas à leurs clients. Pas d’iPad, pas d’appli. Pas d’appli, pas d’iPad. Prophétie auto-réalisatrice

> Chiffre donné par un de ces agences justement : Apple tablerait désormais sur 200.000 iPads en France en un an, la moitié des estimations initiales.

> Pour donner un petit côté à votre e-reader (Kindle déjà et bientôt iPad), une housse Moleskine spéciale…

> Le PDG de Google parle désormais d’Apple comme Jobs parlait jadis de Microsoft… Les temps changent : «Nous avons conçu Android afin d’éviter que le futur du mobile ne soit contrôlé par un seul homme».

———-

CULTURE

> Toy Story 3 fait un carto(o)n historique au box-office américain avec 109M$ pour son premier week-end.

> Les Schtroumpfs débarquent dans un film «made in USA» qu’on peut aussi surnommer «comment dénaturer une oeuvre belge» http://bit.ly/9c3ODR (merci @albanvdk)

> L’expo Lucian Freud à Beaubourg est forte et pleine de sens mais 12 € pour deux salles, quoi…

> «J’aimerais que mes portraits soient les gens non qu’ils soient semblables à eux». Lucian Freud

> Formidable : le Studio Harcourt met en ligne ses plus célèbres portraits sur Wikipédia. (via @jeanallary)

———–

ENERGETIQUES

> Hayward passe la main à un de ses collaborateurs sur la gestion de la marée noire pour se reconcentrer sur la stratégie de BP. Depuis 2 mois, il se s’est pourtant occupé correctement ni de l’une ni de l’autre…

> Dernière de ses gaffes en date : il passe le week-end à faire de la régate.

> Obama convoque Hayward et hop ! BP annonce provisionner 20 milliards de dollars. Et après, on dit que le politique n’a plus de pouvoir face à l’économique… (merci @dagrouik)

———–

F & B

> Selon Wikipedia, Fanta aurait été inventée dans l’Allemagne nazie. Sérieux ? C’est un sacré bad storytelling (via le blog de @jeanallary)

———–

GRANDE CONSO / GRANDE DISTRIB

> Le machisme le plus crasse a encore de beaux jours devant lui. Merci Fujifilm !

> MereDenis.com marque le retour et conte la saga de la célèbre lavandière de notre enfance (Info CB News)

> Julia Roberts pour Lancôme : un nouveau drame Photoshop

———–

HISTOIRE AVEC UN GRAND «H»

> Pour les 70 ans de l’Appel du 18 juin, la Fondation Charles de Gaulle sort une appli iPad très bien fichue (mais avec pas mal de bugs). Une façon convaincante et de parler de modernité en politique.

> Partager sa vie privée n’était pas à la mode sous le Général. Malraux disait de lui dans intimité : «Il n’y a pas de Charles chez de Gaulle».

> La véritable invention du «guerilla marketing», c’est peut-être ça : le général Valin, qui a commandé les Forces Aériennes Françaises Libres à partir de 1941 :

> «J’ai pensé que les Francais soutiendraient mieux des escadrilles avec des noms de provinces – Bretagne, Alsace etc. – que des numéros» (lu sur l’appli de Gaulle pour iPad)

———–

MEDIAS

> Claude Perdriel : encore un qui oppose la rigueur de l’ancien monde (Le Monde justement) au «laxisme» d’Internet. C’est précisément ce raisonnement stupide qui a tué la presse papier.

> La Tribune pour l’iPad, gratuite pour un mois : c’est la meilleure appui de la PQN devant Le Figaro. Les autres ne méritent pas d’être citées.

———–

MOBILITE

> «Le système fiscal et social français est un handicap» : le PDG d’Air France dans une note interne interceptée par Libé.

———-

Suivez-moi sur Twitter !

> Remerciements : les noms précédés de @ sont accessibles directement sur Twitter.

Chroniques du storytelling : après le luxe la grande conso passe aussi à l’ère de la personnalisation, Renault reste (pour le moment ?) français…

Jeudi 17 juin 2010

> L’ère est définitivement à la personnalisation, avec désormais même myevian.com.

> Vous pouvez aussi faire envoyer à vos amis (mais avec modération vu le prix) des Heineken personnalisées avec vos photo et message.

———-

APPLE

> «J’étais à la terrasse d’un café avec mon iPad et une fille s’est intéressée à moi. C’est bien la preuve que c’est un appareil magique !» (mail envoyé à Steve Jobs)

———-

AUTOMOBILITÉ

> L’alliance Renault-Nissan inventée par Carlos Ghosn s’est peu à peu imposée comme un modèle pour l’industrie automobile.

> Rétropédalage pour Carlos Ghosn qui avait annoncé que Renault n’était plus une société française : «Renault est français, Renault a sa base en France, mais a une vocation globale».

> Quand Mr Daimler rêvait «au meilleur sinon rien». Et Mercedes passe au pur storytelling… (merci @Naked_Paris)

———-

CHINE & ASIE

> «L’Afrique, nouvelle Chine ?» demande Challenges qui pronostique, façon Alain Peyrefitte : «Quand l’Afrique s’éveillera...».

> «L’Ikebana, c’est la culture du Japon qu’on met dans un vase» : @albanvdk

———-

CULTURE

> «La seule chose que je craigne c’est que le noir finisse par bouffer le rouge» : Mark Rothko peu avant son suicide (dans la pièce Red)

> Le commandant Cousteau, grand storyteller des océans, aurait 100 ans. Arte lui rendait hommage avec «Un monde sans soleil», Oscar 1964 du meilleur docu.

> Expo Dreamlands à Beaubourg : ateliers enfants pour réaliser la maquette de leur propre Disneyland.

———-

F&B

> Starbuks entre enfin dans la modernité et offre le wifi gratuit… mais seulement aux USA pour le moment.

———-

GRANDE CONSO / GRANDE DISTRIB

> Que valent les nouvelles capsules à café compatibles aux machines Nespresso ? (merci @ marketingmarque)

> Nespresso, qui n’aime manifestement pas la concurrence, attaque en justice les dosettes Sara Lee (Maison du Café)

>  Nestlé mise gros sur Nesfluid, sa ligne de jus de fruits enrichis et segmentés qui sea lancée à la rentrée.

> Porté par sa campagne de com (que je n’aime pas, à tort sans doute), Orangina vit une véritable renaissance.

———-

HÔTELLERIE

>@camillejung : «Dites à Accor d’envoyer leur mailing satisfaction à J+1. Reçu ce matin à 09h, l’impression d’être fichu à la porte de ma chambre». Plutôt logique comme remarqie, non ?

———-

INTERNET 2.0

> Bien gérée, une boutique en ligne peut aussi largement booster les ventes en magasin brick’n’mortar !

———-

JOUETS ET JEUX VIDÉO

> Au vu des annonces faites au salon E3, ça y est : nous sommes officiellement entrés dans l’ère de la 3D.

———-

MÉDIAS

> Les applis des médias sur iPad : mais pourquoi sont-elles aussi mauvaises ? Un élément de réponse ici (merci @reymondin).

———-

SOCIAL

> L’intelligente utilisation de son blog perso par un dirigeant d’entreprise, Françoise Gri, de Manpower, qui ouvre des pistes pour l’emploi.

———-

TECHNOLOGIQUES

> «Il est plus facile de créer de nouvelles technologies que de convaincre les gens de s’en servir» : Dean Kamen, inventeur du Segway.

———–

TOURISME

> Club Med à l’assaut du marché chinois, avec l’aide d’un industriel local.

———-

Suivez-moi sur Twitter !

> Remerciements : les noms précédés de @ sont accessibles directement sur Twitter.

Le storytelling du patronat français ou la longue marche vers les parties prenantes

Lundi 14 juin 2010

France 5 a diffusé récemment «Il était une fois les patrons», un intéressant documentaire en deux parties sur l’histoire du patronat, de 1840 à nos jours. L’occasion de revenir – et de réfléchir – sur ce qui a changé en 170 de management.

1/ Le patron dieu

Au début était le patron seigneur en son fief. Une bien belle époque où l’on pouvait refuser les augmentations de salaire en affirmant que «si on payait les ouvriers plus cher, il iraient boire» ! À la charnière des 19e et 20e siècles, les premières avancées sociales entraînent des réponses étrangement similaires à celles d’aujourd’hui : «Il est impossible de lutter contre la concurrence étrangère si on doit payer un salaire minimum. Plutôt délocaliser».

2/ Le patron face à l’État

Le siècle passé a donc été celui de la lente ingérence de l’État dans l’entreprise, au nom de la justice sociale. Mais, plus qu’avec le Front Populaire, c’est en réalité après 1945 qu’on assiste à la mise sous surveillance des patrons par un État qu’on appellera bientôt «providence». Les ouvriers sont aussi des électeurs (ceci explique cela) mais il fallait aussi punir un patronat qui s’était globalement bien accommodé de Vichy. D’où les nationalisations et, plus généralement, une meilleur partage des valeurs entre tenants du privé et du public. «L’entreprise à visage humain» connaît pourtant ses premiers coups de boutoir en 1968 et s’effondre au moment du choc pétrolier.

3/ Le patron soumis à l’actionnaire

Une nouvelle race va prendre le pouvoir : les actionnaires. Dans un premier temps, ils servent les intérêts des dirigeants qu’ils rémunèrent grassement. Mais quand la «création de valeur» est érigée en dogme, les patrons se retrouvent à leur tour asservis à la dictature du court-termisme… et se retrouvent – comme les autres salariés – sur un siège éjectable.

4/ Le temps des parties prenantes ?

À la fin du documentaire, certains grands patrons appellent de leur voeux le rééquilibrage des pouvoirs entre actionnaires et les autres parties prenantes. Un concept en faveur duquel je me suis souvent prononcé (notamment ici). Afin de pouvoir demeurer, comme le formule joliment Henri Lachmann (Schneider), des «philosophes dans l’action».

Chroniques du storytelling : le café part en sucette, et si BP redevenait Amoco (?!)…

Samedi 12 juin 2010

Décidément : la créativité est dans le café en ce moment ! Après les capsules ECC/Casino et L’Or Maison du Café qui viennent chatouiller le monopole Nespresso, voici la sucette à café ! Une superbe idée design mais – aux dires de ceux qui l’ont testée – une hérésie en matière de (bon) goût…

———-

APPLE

> Maintenant qu’Apple a dépassé Microsoft en bourse, combien de temps avant que les médias en fassent le nouveau grand méchant loup ?

> Tiens tiens, revoici le coup des bris de glace, cette fois sur un iPhone 4. Pour le moment, c’est un test mais si on manque d’info cet été, on saura quoi dire…

———-

CHINE

> Les Chinois veulent marcher sur la Lune, non pour des raisons scientifiques mais purement de storytelling : la puissance de la Chine est à ce prix.

> Et si Foxconn (sous-traitant chinois, notamment d’Apple, spécialisé dans les suicides en masse) délocalisait ses usines au Vietnam ? Les dernières avancées salariales feraient de la Chine un territoire désormais trop cher…

———-

CULTURE

> La saga continue… Darth Vador en studio, enregistre sa voix pour le GPS Tom Tom. Hilarant. (merci @albanvdk)

———-

ÉNERGÉTIQUES

> Le naufrage de BP en bourse commence à entraîner dans son sillon les autres pétroliers mais font craindre pour l’avenir du géant britannique.

> Le site spécialisé dans les nouvelles technologies et le web 2.0 Fast Company conseille à BP de changer de nom, classique en cas de crise… mais pour revenir à Amoco. Euh… oui mais pas en France alors où ce nom rappelle les pires souvenirs.

> En tout cas, si BP devait subir une OPA, elle ne viendrait pas de Total. Son PDG, Christophe de Margerie, assure que ce ne serait pas «éthique» de s’en prendre à son concurrent maintenant. Total qui parle d’éthique, ça fait un choc quand même…

———-

F & B

> Outdoor Media lance iMenu, une application iPad qui transforme la tablette magique en menu interactif pour la prise de commande dans les bars et restaurants. Avantage : le menu est toujours à jour ; inconvénient : il parle, il fait de la musique, c’est un support de pub pendant votre repas… (merci @albanvdk)

———-

LUXE

> Louis Vuitton, Cartier ou Gucci (PPR) ont une stratégie qui rappelle celle de McDonald’s selon Le Monde. (merci @goutetnature)

———-

MÉDIAS

> Pour Nonce Paolini, «TF1 est un leader qui agit en challenger» (Challenger c’est aussi le nom du siège social  de Bouygues !). Attention surtout à ne pas devenir un challenger à force de ne plus agir en leader…

———-

MISCELLANÉES

> Mise au jour d’une chaussure de 5.500 ans. Quelle histoire a-t-elle à nous raconter ?

———-

MOBILITÉ

> @XM : «Aveu de mon contrôleur sur le TGV : «Quand je veux des infos sur les retards, je cherche un propriétaire d’iPhone»».

———-

POLITIQUE

> Annulons le Congrès de Vienne (1815) : les 2/3 des Français seraient prêts à accueillir la Wallonie en cas de scission de la Belgique.

———-

SERVICES

> Dans le cadre de la scission du groupe, Accor Services devient Edenred.

SPORT

> Le très bling bling fourreau Louis Vuitton de la Coupe du Monde

———-

Suivez-moi sur Twitter !

> Remerciements : les noms précédés de @ sont accessibles directement sur Twitter.

Pulse : pourquoi les médias à la carte sont la seule solution pour sauver la presse (et la monétiser)

Samedi 12 juin 2010

Inventé par deux étudiants de Stanford et popularisé lors de sa dernière «keynote» (présentation) par le grand manitou Steve Jobs en personne, Pulse News Reader est l’appli iPad du moment (2€99). C’est la version moderne, illustrée et ultra-intuitive de nos vieux flux RSS, organisés en mosaïque.

Mais Pulse a aussi déclenché l’ire du New York Times qui estimait son contenu pillé alors qu’il souscrivait jusqu’à présent sans problème aux flux RSS justement. Mais on dit le vénérable journal très vexé du ratage de sa propre appli, un vrai repoussoir (façon Le Monde). Le New York Times a donc exigé le retrait de Pulse de la boutique App Store, retrait qui n’a heureusement duré que quelques heures avant qu’une nouvelle version, expurgée du titre en question ne fasse son apparition.

Depuis des années, on passe d’une chaîne de télé à l’autre en fonction des programmes qu’on veut regarder, on n’est pas fidèle à une seule, hertzienne ou TNT. Au cinéma, vous n’êtes pas obligé de n’aller voir les films que d’un seul studio. De même, on passe d’un site à l’autre sur le web en fonction des articles qu’on veut lire. Pourquoi la presse est-elle alors la seule à s’accrocher à son modèle dépassé : pourquoi Libé ou Le Figaro proposent-ils des abonnements papier ou internet «tout ou rien» ? Pourquoi ne puis-je pas m’abonner uniquement aux articles d’un seul journaliste ou aux news d’une seule rubrique ? Aux news économiques et pas aux résultats sportifs ? Les flux RSS hier, Pulse aujourd’hui, agrègent les contenus qui me plaisent. Le Monde, Le Parisien, La Tribune, tous ces titres plus ou moins officiellement en vente, pourquoi ne se comportent-ils pas plus en apporteurs de contenus de qualité qu’on puisse prendre à la carte ?

Aux États-Unis, les cafétérias de type «all you can eat buffet», typiques des années 90, où l’on pouvait s’empiffrer à en crever une fois qu’on avait payé le prix ont cédé la place aux food courts, des espaces publics au sein des centres commerciaux où l’on peut s’assoir (même si on est venu avec son sandwich) et où l’on peut aller aux différents stands pour prendre ici son burger, là sa glace et encore là-bas son café…

Si cette métaphore «food and beverage» semble trop vulgaire à mes amis des vieux médias, qu’ils regardent le secteur de la mode : le «total look», c’est has been depuis 20 ans. Place aux mix malins mêlant fringues de prix à d’autres, plus accessibles. On ne peut plus être fidèle à une seule griffe, fût-elle née des mânes des grrrrands (avec le «r» roulé) journaux issus du Conseil de la Résistance. Cette époque est terminée.

Quand la presse aura compris cela, elle aura une chance de monétiser ses contenus.

Note à l’attention de Yoel Zaoui – Note n°1 : ne pas lire ses notes à l’antenne. C’est noté ?

Jeudi 10 juin 2010

Dans les années 80-90, les patrons s’exposaient, ils étaient l’image de leur société dont le storytelling se confondait avec le leur. Cette «incarnation» avait ses avantages – notamment en boostant la notoriété d’entreprises autrement peu glamour – mais elle présentait aussi bien des inconvénients, par exemple dans la gestion de l’après-fondateur, (je me suis souvent exprimé à ce sujet, notamment ici)

Dans les années 2000, ils se sont progressivement effacé derrière leurs produits, les vrais stars de leur entreprise. Aujourd’hui, si la parole est d’argent leur silence est d’or et ils interviennent peu dans les grands médias – à l’exception de la com de crise – , préférant les supports plus spécialisés (et où ils sont souvent mieux traités). Lire à ce sujet un intéressant article du Nouvel Économiste.

Et parfois, en effet, ils ont raison d’éviter les grands médias. Dernier – mais sublissime – ratage en date, celui de Yoel Zaoui interrogé par Jean-Pierre Elkabbach. Le patron de Goldman Sachs ne décolle pas le regard de ses notes et répond au fur et à mesure au célèbre intervieweur (ce qui prouve au passage que les questions et réponses ont été écrites au préalable car il lit ses fiches dans l’ordre !). D’évidence, ses réponses ont été écrites par son service de com et elles sonnent creux, mais pas plus que la lecture qu’il en fait : contrairement à une idée reçue, lire à la radio s’entend et se devine parfaitement (comme lorsque quelqu’un sourit au téléphone, son interlocuteur le perçoit). La prestation de Zaoui est catastrophique. Mais le plus drôle est qu’il ne réalise pas que, désormais, la radio c’est de la télé ! Les webcams sont là pour retransmettre le fail en direct. Et ça, son interlocuteur devrait le savoir… À moins que ce ne soit l’inconscient du journaliste Elkabbach qui cherche à court-circuiter le coach Elkabbach…


Goldman Sachs a « sa part de responsabilité »
envoyé par Europe1fr. – L’actualité du moment en vidéo.

> Merci à @Audebaron pour l’info.