janvier, 2010 | le blog du storytelling le blog du storytelling

Archive pour janvier 2010

Chroniques du storytelling : Le jour de l’ardoise magique, Proglio lâché en pleine campagne (électorale), la pub démystifiée…

Mercredi 27 janvier 2010

> Le pic chinois Changjiajie qui aurait inspiré le film a été officiellement rebaptisé «Mont Avatar»*. Et pendant ce temps, les autorités de Pékin ont interdit la version 2D du film pour promouvoir leurs productions locales...

> Le pic chinois Changjiajie qui aurait inspiré le film a été officiellement rebaptisé «Mont Avatar»*. Et pendant ce temps, les autorités de Pékin ont interdit la version 2D du film pour promouvoir leurs productions locales...

APPLE

> À 24h de sa conférence si attendue, Apple publie les meilleurs chiffres trimestriels de son histoire.

> Steve Jobs : «Nous annonçons cette semaine un nouveau produit majeur dont nous sommes particulièrement fiers».

> À noter sur nos «tablettes» (!) : 27 janvier A.D.2010 (A.D. pour Apple Day bien sûr) : le jour de l’ardoise magique ?

> 20 choses amusantes qu’on sait déjà sur la tablette Apple*.

AUTOMOBILITÉ

> Prime à la casse, les constructeurs lui disent merci : 2009 meilleure année depuis 20 ans ! Mais 2010 s’annonce beaucoup moins bien.

> Pédale de la mort = gros fail de com. Pour avoir trop tardé à réagir, Toyota a largement entamé son capital confiance aux USA.

———-

7e & 9e ARTS

> Albert Uderzo : «Ce serait égoïste d’interdire à Astérix de me survivre».

> «Le succès de la reprise de Blake & Mortimer a montré que les héros de BD sont plus forts que leurs créateurs» C. de Saint-Vincent, Dargaud.

> Grandeur et misère du lion de la MGM, contraint de déposer son bilan afin de trouver un nouveau repreneur. Et le prochain James Bond dans tout ça ?*

———-

EDF / VEOLIA

> La double casquette de Proglio est désormais «transitoire» selon nos ministres. L’opération lâchage en pleine campagne (électorale) a donc commencé.

> «Le cumul de Proglio est légitime : si ça ne suffit pas de couper l’électricité aux pauvres, on pourra aussi couper l’eau» (lu dans Le Canard Enchaîné.)

———-

GASTRONOMIE

> Ferran Adria rend son tablier et part recharger ses molécules loin de la gastronomie moléculaire*.

———-

MARKETING / PUB

> Après l’Haïtien qui a survécu grâce à son iPhone, celui qui s’en est sorti en vidant sa cave de Coca-Cola. Les marques oseront-elle la récup ?

> Sur le blog de Jean Allary, un bon papier sur la pub expliquée aux consommateurs de l’extérieur (Culture Pub) ou de l’intérieur (Mad Men). Ci-dessous un bon récap sur le lancement d’un talk show australien sur le sujet.

———-

MISCELLANÉES

> «J’ai compris que l’intelligence sans le courage ne servait à rien». Anne Méaux, citée dans Challenges

———-

RÉSEAUX SOCIAUX

> «Les réseaux sociaux ? Même pas peur !» déclare en substance la PDG de Yahoo qui va pourtant annoncer demain des résultats en berne.

> «C’est fascinant, les gens veulent qu’on leur mâche le travail», Carol Bartz. C’est parce que cela l’étonne que Yahoo est au fond du trou.

———-

SÉRENDIPITÉ

> «C’est la sérendipité «sous contrôle» qui libère le Web». Un bon papier du New York Times*.

———-

STORYTELLING POLITIQUE

> Un générateur de logo automatique pour villes manquant d’imagination par Geoffrey Dorne. Plus vrai que vrai. (trouvé via Jean Allary).

"Le logotype que la municipalité a choisi se veut le reflet du pôle d'attraction qu'est la ville au plan culturel et économique. A travers ce nouveau logo, nous avons la volonté de fédérer autour des choix porteurs d’avenir. Un graphisme sans surcharge graphique pour ne pas nuire à la lisibilité, lui confère une signification évidente. Ce logo incarne la situation géographique privilégiée de la Commune." Est-ce que ça ne ressemble pas au discours de nombreuses agences ? ;-)

"Le logotype que la municipalité a choisi se veut le reflet du pôle d'attraction qu'est la ville au plan culturel et économique. A travers ce nouveau logo, nous avons la volonté de fédérer autour des choix porteurs d’avenir. Un graphisme sans surcharge graphique pour ne pas nuire à la lisibilité, lui confère une signification évidente. Ce logo incarne la situation géographique privilégiée de la Commune." Est-ce que ça ne ressemble pas au discours de nombreuses agences ? ;-)


> Report du discours d’Obama pour cause de nouvelle saison de Lost : son porte-parole évoque deux «scénarios» en conflit.

———-

Suivez-moi sur Twitter !

* Remerciements : Nicolas Gosset, Anne Jocteur Monrozier, Blaise Reymondin, Alban Vanderkerkove.

Laguiole , le couteau qui est devenu un nom commun

Mardi 26 janvier 2010

> Un Laguiole, comme les autres objets tranchants, ne s’«offre» pas, il s’achète. Pour qu’un tel cadeau ne vous porte pas malheur, vous êtes sensé donner une pièce de monnaie en échange à la personne qui vous l’a apporté. Une tradition ancienne dont on ne connaît pas l’origine avec certitiude.

> Un Laguiole, comme les autres objets tranchants, ne s’«offre» pas, il s’achète. Pour qu’un tel cadeau ne vous porte pas malheur, vous êtes sensé donner une pièce de monnaie en échange à la personne qui vous l’a apporté. Une tradition ancienne dont on ne connaît pas l’origine avec certitude.

Est-il possible de reprendre le contrôle d’une histoire qui vous a complètement échappé, au point que votre marque soit devenue un nom commun ? C’est le défi relevé par le célèbre couteau de poche Laguiole (prononcer Layolle).

Tout est peut-être la faute de Jean-Pierre Calmels, son inventeur en 1829 : il n’a en effet jamais pensé à déposer le nom de la marque, calquée sur celle de son village. À sa suite, les couteliers de Laguiole dans l’Aveyron ont développé un savoir-faire unique dans le travail de la lame et du manche. Mais d’autres villes se sont mises à en fabriquer. À la fin des années 1980, la totalité des couteaux vendus sur place aux touristes provenait, au mieux de Thiers dans le Puy-de-Dôme (capitale de la coutellerie française) au pire d’Asie. Et le mot «laguiole» est entré dans le Robert et le Larousse comme un nom commun, perdant donc au passage son «L» identitaire.

Les élus locaux ont fini par s’émouvoir de la disparition d’un patrimoine industriel et culturel mais comment faire puisqu’on ne saurait parler de contrefaçon, la marque «Laguiole» n’existant pas à proprement parler ? Comme souvent dans ces cas-là, la solution a consisté à une montée en gamme, justifiant des prix plus élevés qui maintiennent la rentabilité. Ainsi, des coutelleries ont-elles pu être rouvertes à Laguiole même et dans les environs. Cependant un produit manufacturé ne pouvant être protégé comme un produit alimentaire (ce qui est le cas du fromage de Laguiole, célèbre lui aussi à juste titre), la majorité des laguioles de qualité restent manufacturés à Thiers. Des designers, comme Philippe Starck, ont également été invités à réinventer la célèbre silhouette et des grands chefs, comme Michel Bras, s’en sont faits les porte-parole, contribuant à transformer un objet modeste en accessoire tendance. Des éditions limitées à partir de la carcasse du Concorde ou du paquebot France ont même été proposées ! L’avenir dira si le Laguiole peut ainsi échapper à la banalisation. Rendez-vous en 2029, pour les 200 ans ?

———-

> Le + du blog du storytelling

Les débats vont bon train pour savoir s’il s’agit d’une abeille (symbole impérial que Napoléon aurait octroyé à ses soldats originaires de l’Aubrac pour leur courage au combat) ou d’une mouche (les couteaux repliables étaient jadis appelés «à mouche»). Ce détail ne suffit pourtant pas à signer un Laguiole puisque d’autres tout aussi authentiques (notamment le trèfle à quatre feuilles) peuvent aussi être apposés !

> Si vous voulez un couteau d’origine certifiée, vous pouvez aussi vous rabattre sur le savoyard Opinel. Inventée dans les années 1880, la marque est, elle, bel et bien déposée et ce depuis déjà un siècle !

Chroniques du storytelling : Brive-la-Gaillarde sous le microscope de la grande distribution, l’imparfaite perfection du Parthénon…

Dimanche 24 janvier 2010

Brive-la-Gaillarde, la ville du "Prisonnier" ? "Je ne suis pas un numéro !"

Brive-la-Gaillarde, la ville du "Prisonnier" ? "Je ne suis pas un numéro !"

DANONE

> Échaudé par l’échec d’Essensis, Danone prend beaucoup de précautions pour avec son nouvel alicament,  Densia «le yaourt qui garde les os solides». > Alors que le site densia.fr indique que, officiellement, le produit n’a pas encore été lancé en France, le Figaro nous apprend qu’il est en réalité disponible… à Brive-la-Gaillarde.

> Pourquoi Brive ? Parce que les habitants de cette ville relativement isolée servent à leur insu de cobayes à tous les tests en grande distribution. Tous les hypers jouent le jeu.

> Certaines pubs sur les chaînes nationales sont même «décrochées» pour leur faire passer des messages spécifiques. Un peu flippant, non ?

———-

ENTERTAINMENT

> Challenges dresse le palmarès des meilleurs ventes d’albums 2009 «tous circuits hors numérique». Justement, quel intérêt ?

———-

FRANCE TÉLÉCOM – ORANGE

> La crise de gouvernance… et de direction se confirme chez France Télélcom. Lombard est visiblement de plus en plus poussé vers la sortie…

> Lu dans Challenges, la carte de voeux de Rhapsodie Production : «Avec la participation d’Orange, 1001 façons de mourir… de rire en 2010». C’est de bon goût…

———-

MISCELLANÉES

> Marc Jacobs fait chevalier des Arts et des Lettres. Des arts, je veux bien, mais des lettres ? «L.V.» sans doute…

———-

SÉMANTIQUE

> Hypercrisie : sentiment d’impunité de l’élite qui considère que les valeurs morales sont surtout bonnes pour les autres (d’après The Economist)

———-

STORYTELLING ANTIQUE (ET TOC)

> «Tenant compte des lois de l’optique, les Athéniens ont conçu un Parthénon imparfait qui donne l’illusion de la perfection» révèle un passionnant docu sur Arte.

> Samedi soir, chacun son Grec : TF1 Nikos Aliagas et Arte le Parthénon. J’ai fait mon choix.

———-

TECHNOS

> Malgré un bénéfice annuel en hausse de 54%, trop d’incertitudes demeurent sur la stratégie de Google : pub, Chine, téléphonie…

> Le prochain Apple Store de Palo Alto fera tomber la frontière entre la rue et la boutique, «il n’y aura plus de murs». Troublant*.

———-

VEOLIA

> Après l’affaire du double salaire, la retraite chapeau sera-t-elle le prochain scandale Proglio chez Veolia ?

———-

Suivez-moi sur Twitter !

* Remerciements : Alban Vanderkerkove.

Chroniques du storytelling : la dernière « création » d’Apple, Air France et la « fat tax », la disparition de la marque « France »…

Vendredi 22 janvier 2010

> Trop forts chez Apple : un carton d’invitation qui ressemble à pas grand chose et tout le monde se demande quel sens caché y trouver. Dans une précédente invitation, le  «There's something in the air» annonçait... le MacBook Air. Toutes les interprétations sont donc permises. En tout cas, rarement tablette (ou autre ?) aura été aussi attendue...

> Trop forts chez Apple : un carton d’invitation qui ressemble à pas grand chose et tout le monde se demande quel sens caché y trouver. Dans une précédente invitation, le «There's something in the air» annonçait... le MacBook Air. Toutes les interprétations sont donc permises. En tout cas, rarement tablette (ou autre ?) aura été aussi attendue...

AIR FRANCE ET LA FAT TAX

> Rétropédalage : hier Air France annonce que les obèses paieront double, ce matin non c’est juste un problème de sécurité

> Chose vue pub Air France : «Pour bien commencer l’année, partez à prix légers»… sauf pour les obèses !

> La Tribune revient sur cet ObèseGate : Air France ou comment ce qui devait être un argument commercial de «poids» devient un «gros» fail de com…

———-

CHINE vs. GOOGLE

> le débat Google / Chine a déjà fait une victime collatérale : les failles du navigateur Explorer de Microsoft ont facilité l’attaque contre GG.

> > Hilary Clinton dans un discours passionné sur Internet et les libertés : «Pendant que je parle, des censeurs quelque part dans le monde tentent d’effacer ce que je dis»*.

———-

CINÉMA

> Avec 10 M d’entrées (115M$ de recettes), la France est le 1er marché hors USA pour Avatar. C’est aussi le pays le mieux équipé en salles 3D relief.

———-

LUXE HORLOGER

> Swatch Group, n°1 mondial, voit en 2010 l’année du retour à la normale du marché de la haute horlogerie.

> L‘arrière-petite fille du fondateur de Baume & Mercier, 90 ans, ouvre sa page Facebook pour recueillir les plus belles histoires de la marque horlogère. Touchante dans sa fragilité, comme celle de la mémoire…

———-

MÉDIAS

> Les 10 chanteurs 2009 les plus bankables:  9 vieilles gloires et un artiste 2.0: Grégoire. Pas de chanteurs kleenex de la TV réalité…

> «Le Floch-Prigent : retour à la case prison» : le titre est si évident que tout le monde l’utilise : Le Monde, Libé, Challenges, TF1, Métro…

———-

NAMING

> Rosselin : «La marque UMP est tellement abimée que Frédéric Lefebvre et autres Xavier Bertrand disent désormais ‘Mouvement Populaire’ même sur Twitter.»*

> La Française des Jeux n’assume plus son nom. Elle signe désormais ses pubs «FDJ».

> En plein débat sur l’identité nationale, que conclure des changements de noms de France Télécom (Orange) et de la Française des Jeux (FDJ) ? Quid de Air France ?

———-

POLAROID

> N’ayant plus grand chose comme histoire à raconter, Polaroid nomme Lady Gaga «creative director» en charge des nouveaux modèles !

———-

STORYTELING POLITIQUE

> Crise financière et institutionnelle. L’Europe est née est Grèce. L’Union Européenne périra-t-elle par la Grèce ?

———-

STORYTELLING SOCIAL

> Stéphane Richard prépare un «plan de refondation» pour France Télécom. Difficile de refonder l’entreprise tant que Xavier Lombard est là, qui a perdu toute crédibilité. La mise au placard devrait donc en être accélérée.

> Ébranlé, Henri Proglio renonce à son double salaire EDF + Veolia. Et dire que Christine Lagarde avait tellement ramé pour justifier sa volte-face…

———-

Suivez-moi sur Twitter !

* Remerciements : Pierre Haski, Rosselin.

Le nouveau luxe est modeste : illustration pâtissière

Jeudi 21 janvier 2010
Trop d'or finit par faire mal aux yeux, surtout quand il ne s'agit que de doré !

Trop d'or finit par faire mal aux yeux, surtout quand il ne s'agit que de doré !

Récemment, je faisais une pause gourmande chez Fauchon en compagnie d’une amie et j’ai pris un «éclair précieux caramel beurre salé». Le terme «précieux» vient de ce qu’il est intégralement recouvert de feuille d’or. Très bon, certes, mais terriblement bling-bling. L’assiette en carton, les couverts en plastique : tout était pareillement doré. Ad nauseam ! Pour ajouter l’injure à la blessure, le salon de thé à l‘étage ressemble plus à une cafétéria de supermarché que ce qu’on est en droit d’attendre place de la Madeleine. Quel dommage, il n’y a pas si longtemps, on citait Fauchon comme emblématique d’une marque qui avait réussi à se relancer. C’était dans les années 2000.

À l’inverse, Philippe Conticini vient d’ouvrir sa Pâtisserie des Rêves où il propose des desserts classiques (tartes tatin, paris-brest ou saint-honoré) que l’on croit connaître mais qu’il réinvente totalement sur le fond comme sur la forme. «La simplicité est la sophistication suprême» a dit fort justement Léonard de Vinci. Détail qui ne trompe pas, cette pâtisserie se trouve rue du Bac… là même où fut inventé le millefeuille en 1867. Un détail pour inités ? Oui, et alors : on est dans les années 2010 !

On veut désormais du bon et du beau avant de vouloir de l’ostentatoire. Le luxe a toujours lancé les modes et aujourd’hui, le luxe est modeste. Les détails sont devenus ce qui fait la différence. Il faut adapter votre storytelling à cette réalité. En gardant à l’esprit ces mots prophétiques du philosophe et historien Benedetto Croce : «toute histoire est une histoire contemporaine».

Chroniques du storytelling : les constructeurs français sont entrés dans l’ère de la mobilité, les soft drinks investissent massivement les réseaux sociaux…

Lundi 18 janvier 2010

> Poursuivant son repositionnement «Creative Technology», Citroën dévoile aussi la com de sa nouvelle DS, volontairement segmentante et ça, j’approuve. Marre des voitures qui veulent plaire à tout le monde, qui n’ont pas de parti-pris ! La DS joue fait appel à son histoire, mais refuse le rétro. Tant mieux, la «néostalgie» sait être positive. Films et vidéos virales à venir. (Agence H, l’info provient de la newsletter de CB News)

> Poursuivant son repositionnement «Creative Technology», Citroën dévoile aussi la com de sa nouvelle DS, volontairement segmentante et ça, j’approuve. Marre des voitures qui veulent plaire à tout le monde, qui n’ont pas de parti-pris ! La DS joue fait appel à son histoire, mais refuse le rétro. Tant mieux, la «néostalgie» sait être positive. Films et vidéos virales à venir. (Agence H, l’info provient de la newsletter de CB News)

AUTOMOBILITÉ

> Louis Schweitzer nommé PDG de Volvo à «titre provisoire» ! Malgré les dénégations de Renault, cela montre peut-être le retour de la Régie dans le jeu…

> La Tribune se demande qui est le vrai patron de Renault ? Patrick Pelata ? Carlos Ghosn ? ou Nicolas Sarkozy ? C’est vrai ça, qui a la vista ?

> Renault et Peugeot communiquent sur leur nouveau positionnement. Je trouve le discours de Renault lénifiant, et vous ?

>  À tout prendre, je préfère le message de Peugeot moins… même si je n’aime pas les voitures qui explosent comme si elles étaient accidentées.

> Renault, Peugeot, Citroën : cette fois, nos champions nationaux sont bien engagés sur la voie qui mène de l’automobile à l’automobilité.

———-

BANQUES

> Inventer le monde d’après : 15 entreprises décident en secret de se passer de banque pour fonder la leur.

> Il fut dire que la dernière grosse création bancaire datait de 1917: les Banques Populaires… déjà pour pour pallier les insuffisances des grandes banques !

> Des milliers d’Américains quittent les grandes banques à l’appel du mouvement «Move Your Money». Ce n’est pas encore une tendance mais c’est déjà un signal…

> Heureusement, une banque qui propose des crédits sans intérêts, c’est encore possible*.

———-

CHINE

> Tic ! Tac ! L’horloge tourne et les USA n’ont plus qu’une petite décennie avant d’être détrônés par la consommation chinoise.

> Marché chinois du luxe : passer du «made in China» au «made for China» (Angelito Tan, Proximity Live, cité dans Stratégies)

> Jusqu’à il y a peu, Google se censurait volontairement pour complaire à la Chine, maintenant ses cris outragés racontent une autre histoire…

> Google vs. Pékin Quand l’arrogance américaine rencontre la suffisance chinoise, qui perd la face ?*

———-

CINÉMA / JEUX VIDÉO

> Jeux vidéo, statistiques vitales (ci-dessous) : qui joue à quoi et sur quelle console. Chiffres utiles à avoir en tête*.

Videogame Statistics
Source: Online Education

> Nintendo compte sur sa «console portable de salon» DSi XL pour s’attaquer au marché du eBook en France avec Gallimard !

> Bonne analyse des structures narratives d’Avatar dans le Fig Mag. Ca ne plaira pas à Télérama mais tant pis.

> «Cameron utilise un système d’archétypes (que certains confondent avec « stéréotypes ») afin de s’adresser directement à cette zone d’ombre en nous, ce tronc commun de l’humanité.»

———-

GRANDE DISTRIBUTION

> Procter&Gamble lance un site marchand pour mieux cerner les attentes de ses clients. Attention à la réaction de la grande distribution…*

———-

LUXE

> Pierre Hermé, Pierre Hardy et Lorenz Baümer (entre autres) intègrent le Comité Colbert, le top du luxe français.

> Tony Blair, consultant de luxe pour LVMH. Pour préparer l’ouverture de magasins Vuitton en Irak peut-être ?

> Pensée court-termiste : Plus fort que les contrefaçons, les horlogers de luxe déstockent à tout va et tant pis pour l’image.

> PPR va fermer 30% des boutiques Puma (et même 50% en France). Une démarche aux antipodes de son nouveau positionnement luxe qui passe par des boutiques dédiées.

———-

NO LOGO

> À Moscou, des hackers détournent un panneau d’affichage routier pour diffuser un film porno. Résultat, un gros… bouchon.

———-

SÉMANTIQUE

> Certes dérisoire mais les correcteurs du Monde le rappellent : «à Haïti» (et non «en Haïti») et les-z-Haïtiens avec la liaison*.

———-

SOFT DRINKS

> Coca-Cola et Unilever renoncent aux sites dédiés pour investir massivement réseaux sociaux*.

> Coca-Cola : «Nous préférons placer nos marques là où sont nos consommateurs plutôt que de les obliger à venir à nous».

> Pas en reste, Pepsi annonce basculer les 20 M$ de son budget SuperBowl sur les réseaux sociaux*

> Comme les constructeurs, les colas ont eux aussi fait leur révolution et sont entrés dans le monde d’après.

———-

STORYTELLING POLITIQUE

> Loin du storytelling persan habituel : selon Hubert Védrine, «la bombe iranienne est une demande plus nationaliste qu’islamiste»*.

———-

Suivez-moi sur Twitter !

* Remerciements : Jean Abbiateci, Ludovic Freitas, Domitille Merlin, Andry Rakotomavo, Rosselin, Alban Vanderkerkove.

Bénédictine, l’élixir de vie qui collige !

Lundi 18 janvier 2010

Alexandre Legrand (ou Le Grand) contemple son grand oeuvre, le Palais Bénédictine.

Alexandre Legrand (ou Le Grand) contemple son grand oeuvre, le Palais Bénédictine.

À l’intérieur du Palais Bénédictine, on peut voir un vitrail montrant la réception de François 1er par les abbés bénédictins de Fécamp. En réalité, cet évènement n’a jamais eu lieu mais il sert à «légitimer» la légende locale selon laquelle le roi aurait été grand amateur de cette liqueur…

À l’origine, il y avait donc la bénédictine, un «élixir de santé» à base de plantes et d’épices inventé par des… bénédictins vers 1510 et dont la recette se perdit au moment de la Révolution française. Il y a ensuite la découverte fortuite d’un grimoire dans les archives familiales d’Alexandre Legrand contenant la liste des ingrédients.

À la suite de nombreux essais, ce dernier parvient à l’adapter aux goûts de son temps. Il lance en 1864 la Bénédictine (avec une majuscule puisqu’il a eu la bonne idée de déposer le nom). Il obtient même l’autorisation du pape pour utiliser le nom, les armes de l’abbaye et même sa devise D.O.M (Deo Optimo Maximo. En Asie, où le nom Bénédictine est difficile à prononcer, on la désigne d’ailleurs par ces initiales, D.O.M.) Par la suite, la thématique religieuse disparaîtra de la communication de la marque au profit d’une autre valeur traditionnellement associée aux produits de luxe : l’art de vivre à la française.

Ce succès culmine à la fin du 19e siècle avec l’ouverture du Palais Bénédictine à Fécamp, un monument délirant gothico-renaissance-art nouveau façon Disneyland (!) qui fait figure de siège social et d’usine et qui se visite toujours.

La réussite d’Alexandre Le Grand – car il avait fait changer l’orthographe de son nom – illustre parfaitement le thème de plusieurs posts récents : un savoir-être illustré par une trouvaille sérendipitique, un savoir-faire qui procède par colligation, et enfin un faire-savoir qui n’est autre qu’un incroyable storytelling avant l’heure !

———-

> Cet article utilise des éléments d’un précédent post publié en juin 2008.

Thomas Edison, le grand colligateur

Vendredi 15 janvier 2010

Pour illustrer le thème de la colligation auquel nous avons consacré une série de posts, l’exemple de Thomas Edison.

«Tout ce qu’une personne peut imaginer, un jour quelqu’un le réalisera» a écrit Jules Verne. Ainsi, Léonard de Vinci a eu l’intuition géniale du parachute, de l’hélicoptère ou du char d’assaut mais il a fallu attendre plusieurs siècles pour faire du rêve une réalité.

> Les rêves de Léonard n’auraient pas pu devenir réalité en son siècle. C’est que le génie du savoir-être (et du faire-savoir !) manquait un peu de savoir-faire en sciences...

> Les rêves de Léonard n’auraient pas pu devenir réalité en son siècle. C’est que le génie du savoir-être (et du faire-savoir !) manquait un peu de savoir-faire en sciences...

En revanche, Thomas Edison, inventeur de l’ampoule à filament il y a 130 ans, a été un infatigable diffuseur de nouvelles technologies, celles des autres (téléphone, cinéma, magnétophone etc.) tout autant que les siennes. C’est qu’il n’avait rien d’un professeur Nimbus et consacrait tout son talent à trouver des applications commerciales à ses idées. Le tout avec un art consommé de la protection juridique (plus de 1000 brevets déposés à son nom) et un sens aigu de l’auto-promotion. En grand colligateur qu’il était, il n’hésitait pas à affirmer que «le génie, c’est 1% d’inspiration et 99% de transpiration».

Chroniques du storytelling : Nintendo en France, modèle organisationnel Disney d’il y a presque 70 ans…

Jeudi 14 janvier 2010

> おめでとう Nintendo ! La DS a franchi le cap des 8 millions d'unités vendues, un nouveau record commercial pour une console en France, et 4 millions pour la WII*. Combien sommes-nous à considérer les jeux vidéo à la hauteur du cinéma ou de la littérature en matière de culture populaire ? Depuis 30 ans, c’est pourtant là que sont nées nombre de belles histoires...

> おめでとう Nintendo ! La DS a franchi le cap des 8 millions d'unités vendues, un nouveau record commercial pour une console en France, et 4 millions pour la WII*. Combien sommes-nous à considérer les jeux vidéo à la hauteur du cinéma ou de la littérature en matière de culture populaire ? Depuis 30 ans, c’est pourtant là que sont nées nombre de belles histoires...

(Crédits : info Nintendo : Alban Vandekerkove. Arbre généalogique : blog play-games.)

BANQUE

> La Société Générale lance un avertissement sur ses résultats. Diaporama de La Tribune, retour sur 2 ans de crise mal maîtrisée.

———-

EXPOS

> Quels enfants gâtés, ces journalistes du Monde, d’oser écrire : «On se souvient d’une expo Turner si riche qu’elle en était ennuyeuse» !

———-

FRANCE TÉLÉCOM

> France Télécom devrait définitivement abandonner son nom pour celui d’Orange dès cette année, annonce Stéphane Richard sur Europe 1.

> Dans cette même interview), le DG de France Télélcom/Orange ne sait d’ailleurs pas bien tenir sa langue et balance les infos sur la tablette d’Apple(après 6.30 mn).

———-

PEUGEOT

> Avec sa nouvelle signature «Motion & Emotion», Peugeot quitte le domaine de l’automobile pour celui de l’automobilité, un thème qui m’est cher. Bravo !

———-

STORYTELLING MANAGEMENT

> Organigramme de Disney (via Libé).. en 1943 ! Une organisation construite autour de l’histoire, en cercle, et non de la hiérarchie habituelle, verticale descendante. Très storytelling tout ça !

> Simon Sinek : «Si des entreprises veulent expliquer ‘pourquoi’ elles font du business, elles feraient bien d’embaucher de bon storytellers !»*

> Un sujet grave et beau dans Libé sur les suicides sur les voies de chemin de fer, vus par les conducteur de train. Quelles histoires racontent-ils ?

———-

Suivez-moi sur Twitter !

* Remerciements : Blaise Reymondin.

La colligation 3/3 : l’équation du succès !

Mardi 12 janvier 2010
 > Cliquez sur le graphique pour l'agrandir.

> Cliquez sur le graphique pour l'agrandir.

Dans une série de posts de ce blog consacré au storytelling, nous avons défini la sérendipité, les forces faibles et la colligation. Le graphique ci-dessus permet d’articuler tous ces concepts du savoir-être au faire-savoir en passant par le savoir-faire !