Mickey : une renaissance « Epic » | le blog du storytelling le blog du storytelling

Mickey : une renaissance « Epic »

Oui, à ses débuts, il arrivait à Mickey de ne pas toujours être sage, de boire et même de fumer (comme ici dans "Gallopin' Gaucho", 1928). Une certaine insolence que le héros devra retrouver s'il veut rester pertinent au 21e siècle mais avec un dosage évidemment délicat...

Oui, à ses débuts, il arrivait à Mickey de ne pas toujours être sage, de boire et même de fumer (comme ici dans "Gallopin' Gaucho", 1928). Une certaine insolence que le héros devra retrouver s'il veut rester pertinent au 21e siècle mais avec un dosage évidemment délicat...

Si Mickey, 81 ans, a été la plus grande star de l’âge d’or des cartoons, la plupart des gens ne le connaissent plus aujourd’hui que comme logo institutionnel. C’est-à-dire qu’il ne génère plus d’affect et les personnages de Pixar, notamment, l’ont remplacé dans l’imaginaire collectif.

2010 verra pourtant la sortie d’Epic Mickey, un jeu vidéo décoiffant pour Wifi dont il sera le héros. Il retrouvera pour l’occasion son look des années 30, plus nerveux et plus racé, il évoluera dans un monde «steampunk» (science-fiction à la Jules Verne)… et il ne sera pas forcément gentil ! Si cette (r)évolution suivie en direct par le PDG de Disney Bob Iger rencontre le succès espéré, ce ne devrait être qu’un début. Le géant américain du divertissement veut en effet mettre en oeuvre un programme ambitieux destiné à revitaliser son personnage fétiche et il ne s’interdit aucune piste, depuis le «relooking extrême» de Clochette en 3D jusqu’à la recherche du temps perdu avec La princesse et la grenouille, un retour à l’animation traditionnelle à la main.

Quant à Mickey, son avenir est peut-être plus à chercher du côté de Marvel que Disney vient d’acquérir pour 4 milliards de dollars. Une écurie célèbre pour ses super-héros qui cachent aussi souvent un côté sombre ou une faille… ce qui les rend finalement plus proches de nous. Dans le cas de Mickey, et malgré les risques inhérents à une telle entreprise, il était en effet plus que temps de dépoussiérer l’icône. Afin de le rendre pertinent et contemporain tout en revenant à ses fondamentaux puisque, comme aidait à le dire Walt Disney, «n’oublions jamais que tout a commencé par une souris» !

The bookmarklet

Add this to your bookmarks or drag it to your bookmarks bar to quickly access shortening functions.

Shorten

This bookmarklet takes the page URL and title and opens a new tab, where you can fill out a CAPTCHA. If you have selected text before using the bookmarklet, that will be used as the keyword.

Support for bookmarklets on mobile varies. For example, they work on Chrome for Android but you have to add and sync them from your desktop.

">Twitter cet article. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



Laisser une réponse