欢迎 来到中国 Monsieur Cardin ! | le blog du storytelling le blog du storytelling

欢迎 来到中国 Monsieur Cardin !

En 2008, 500 privilégiés du régime chinois ont assisté au défilé de Pierre Cardin... au beau milieu du désert de Gobi ! Une extravagance que le couturier français peut seul se permettre en raison de sa popularité dans l'Empire du Milieu.

En 2008, 500 privilégiés du régime chinois ont assisté au défilé de Pierre Cardin... au beau milieu du désert de Gobi ! Une extravagance que le couturier français peut seul se permettre en raison de sa popularité dans l'Empire du Milieu.

(Bienvenue en Chine Monsieur Cardin !)

Pierre Cardin vient de confirmer la vente imminente de son nom pour le textile et les accessoires sur le marché chinois pour environ 200 millions d’euros. C’est le fabricant de chaussures Jiansheng Trading, un ancien licencié du couturier, qui tiendrait la corde.

Il est de bon ton en France de se gausser de Pierre Cardin. Le couturier qui a ouvert sa maison en 1950 et racheté Maxim’s n’a-t-il pas pas été le premier à céder son nom contre espèces sonnantes et trébuchantes ? On peut le trouver sur des articles en skaï ou du papier à lettres jusque dans les supermarchés… C’est oublier un peu vite que dans les années 70-80, cette stratégie novatrice a été imitée par les plus grands, de Saint Laurent à Christian Dior, au prix de bien des compromis – pour ne pas dire des compromissions – avec la qualité. Mais tandis que ces marques reprenaient de la hauteur sous la houlette des grands groupes qui les ont rachetées (PPR, LVMH), Cardin, furieusement indépendant, continuait à creuser son sillon sur les nouveaux marchés : Russie, Chine etc. Là où il est toujours aussi apprécié qu’il peut être «déconsidéré» chez nous.  Aujourd’hui, ce sont près de 1000 licenciés qui exploitent la marque Pierre Cardin dans le monde.

Même si la vente semble pour le moment limitée au marché chinois, un Pierre Cardin totalement sous pavillon chinois n’est pas du tout inenvisageable à terme. D’abord, parce qu’à bientôt 87 ans, la question de la succession et de la pérennité du nom va fatalement se poser. Ensuite, «Pierre Cardin Made in China» cela ne changera pas forcément grand chose diront les mauvaises langues. Enfin, le grand couturier a été le premier à défiler en Chine dès 1979 et il a déjà deux restaurants Maxim’s à Pékin et à Shanghaï. La rumeur dit que le président Hu Jintao est habillé par lui et un costume Cardin reste synonyme de bon goût pour la bourgeoisie d’affaires. Selon le Xinmin Wanbao de Shanghaï : «Pour les Chinois, la France continue d’évoquer la Tour Eiffel, Charles de Gaulle et Pierre Cardin» (et moi qui croyais que Mireille Mathieu y était toujours une vedette !).

Fin des années 70, Pierre Cardin promène son élégante silhouette à épaulettes dans les rues de Pékin où les occidentaux sont encore assez peu nombreux pour entraîner la surprise chez les passants.

Fin des années 70, Pierre Cardin promène son élégante silhouette à épaulettes dans les rues de Pékin où les occidentaux sont encore assez peu nombreux pour entraîner la surprise chez les passants.

Surtout, si la vente est avérée, cela confirmera l’intérêt de l’empire du milieu pour le luxe occidental, après la reprise de Marionnaud par le milliardaire de Hong Kong Li Ka-Shing il y a 4 ans. Il ne serait pas non plus étonnant que les grands du luxe cèdent quelques-unes de leurs marques qui souffrent le plus en ce moment (dans les vins et spiritueux par exemple…). Quand la crise sera passée, je ne serais pas étonné que la Chine soit devenue la nouvelle patrie du luxe…

The bookmarklet

Add this to your bookmarks or drag it to your bookmarks bar to quickly access shortening functions.

Shorten

This bookmarklet takes the page URL and title and opens a new tab, where you can fill out a CAPTCHA. If you have selected text before using the bookmarklet, that will be used as the keyword.

Support for bookmarklets on mobile varies. For example, they work on Chrome for Android but you have to add and sync them from your desktop.

">Twitter cet article. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



Laisser une réponse