Antennes-relais Orange à Saint-Cloud : les ondes fantômes… | le blog du storytelling le blog du storytelling

Antennes-relais Orange à Saint-Cloud : les ondes fantômes…

Les habitants d’un quartier de Saint-Cloud seraient atteints de malaises plus ou moins graves depuis l’installation d’antennes relais d’Orange. France 5, JDD, Le Parisien et autres s’en sont fait l’écho.

Or, selon Challenges (qui lui a appelé Orange), aucun de ces médias n’a interrogé l’opérateur. C’est bien dommage car il semblerait que « les trois antennes mobiles de Saint-Cloud installées depuis le mois de mars dernier n’ont jamais fonctionné et n’ont donc jamais émis la moindre onde« .

Il ne s’agit pas ici de rouvrir le débat sur le danger supposé des antennes-relais ni de nier l’honnêteté des habitants du quartier mais d’envisager que leur inquiétude irraisonnée puisse être à l’origine d’un phénomène classique d’auto-suggestion. D’ailleurs, sur une vidéo mise en ligne sur Le Post par Cap 24, même cette annonce que les antennes n’ont encore jamais fonctionné ne suffit pas à rassurer les voisins. L’info cadre si peu avec l’histoire qu’ils se sont racontés qu’ils ne peuvent en changer en cours d’histoire, précisément…

Ce qui est intéressant dans cette anecdote c’est qu’elle illustre bien un principe du storytelling à côté duquel passent ceux qui n’y voient que manipulation. L’historien Paul Veyne l’a écrit dans un opuscule remarquable («Les Grecs ont-ils cru à leurs histoires ?») et le spécialiste du marketing Seth Godin en a rajouté une couche dans la provoc’ dans un livre plus récent («Tous les marketeurs sont des menteurs : tant mieux, car les consommateurs adorent qu’on leur raconte des histoires») : ne croient aux histoires que ceux qui veulent bien y croire. Parfois envers et contre toute évidence…

D’ailleurs, M6, qui s’apprêtait à couvrir cette affaire y aurait renoncé après réflexion (dixit Challenges). Le sujet sur l’auto-suggestion est moins «vendeur» auprès de la ménagère que celui sur la santé menacée de sa petite famille. Sauf à imaginer qu’Orange ment par principe et que Challenges fait partie du complot (avec moi bien sûr !).

——

Le + du blog du storytelling

> Il existe de nombreux cas d’auto-suggestion avérés, des possédées de Loudun au 17e siècle aux hallucinations collectives concernant les Ovnis ou les apparitions de la Vierge. Parfois, des affaires réelles, comme celle du pain maudit de Pont-Saint-Esprit en 1951, ont pu également être amplifiées par ce phénomène. Il est très difficile de raisonner ceux qui ne veulent pas «sortir» de l’histoire qu’ils se racontent. Surtout quand les opérateurs n’ont jamais pris la peine de s’attaquer à la communication sur ce sujet autrement que par un démenti raisonné. Un peu de storytelling positif ne nuirait à personne…



Laisser une réponse