Les 3 Brasseurs brassent aussi bien leur propre bière que leur storytelling ! | le blog du storytelling le blog du storytelling

Les 3 Brasseurs brassent aussi bien leur propre bière que leur storytelling !

 

Il y a quelques années, lors d’un passage à Lille, j’ai eu l’occasion de déjeuner chez Les 3 Brasseurs, une adresse incontournable du quartier la gare. Depuis, cette enseigne s’est largement développée en France (et au Canada) en propre et en franchise. A l’origine entreprise familiale (le 3 du nom rappelle les 3 générations de brasseurs), elle a été rachetée il y a 5 ans par Agapes (Flunch), la branche restauration de la famille Mulliez (première fortune professionnelle française).

 

En Flandre, avant que la bière ne devienne une industrie, elle était faite sur place dans la plupart des établissements. On parlait alors d’une économie de micro-brasseries. C’est cette atmosphère que la chaîne cherche à faire revivre grâce à des bières brassées au coeur du restaurant et à une décoration un peu façon Disneyland (mais qui convient bien au concept de restauration à thème). «Originaire du Nord de la France, région de grande tradition brassicole, Les 3 Brasseurs font revivre l’ambiance des brasseries artisanales d’autrefois. Nous souhaitons vous faire partager une passion et une connaissance de la bière transmise de génération en génération depuis la fin du XIXe siècle». J’ai eu l’occasion de le vérifier récemment en dînant aux 3 Brasseurs… de Toulouse ! 

 

En lieu et place de la carte, on vous distribue une «gazette» semestrielle qui comprend, outre le menu, des infos sur l’histoire de l’entreprise, sur ce système de micro-brasserie et de news intéressantes (par exemple, pourquoi la bière des 3 Brasseurs n’est pas pasteurisée…). Comme vous vous en doutez, c’est une forme de storytelling «light» mais efficace qui a toute mon approbation. La gazette enferme aussi le menu de type flamand…  au sens large. On y trouve ainsi de la choucroute (!) mais là aussi, nos amis brasseurs ont réussi à le justifier : «Si l’inspiration nordiste guide notre cuisine, elle s’associe chez nous à d’autres terroirs liés par une même culture, comme l’Alsace ou la Belgique». CQFD.

 

Le storyteller que je suis est donc reparti satisfait. Ou presque car notre serveuse n’a pas su répondre aux questions simples de mon ami et commensal qui leur demandait par exemple laquelle parmi leurs bières titrait le plus d’alcool etc. Manque de formation (chaque employé devrait connaître ses basiques) et manque d’initiative (elle aurait pu aller se renseigner…) : deux bémols au storytelling par ailleurs très réussi des 3 Brasseurs.

le-storytelling-sebastien-durand-conseil-communication-le-blog-les-3-brasseurs-logo

PS : Ah oui, il faut aussi qu’ils refassent leur site et ses animations d’ouverture longuettes qu’on ne peut «skipper»…

 

> La Gazette des 3 Brasseurs est une une réalisation Appelez-moi Arthur / C au Cube – L’Atlier créatif

The bookmarklet

Add this to your bookmarks or drag it to your bookmarks bar to quickly access shortening functions.

Shorten

This bookmarklet takes the page URL and title and opens a new tab, where you can fill out a CAPTCHA. If you have selected text before using the bookmarklet, that will be used as the keyword.

Support for bookmarklets on mobile varies. For example, they work on Chrome for Android but you have to add and sync them from your desktop.

">Twitter cet article. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



4 commentaires sur “Les 3 Brasseurs brassent aussi bien leur propre bière que leur storytelling !”

  1. Soheil dit :

    Quelque chose de semblable existe à Genève, juste en face de la gare, depuis une douzaine d’années (et, plus récemment dans d’autres villes de Suisse romande). Le lieu s’appelle « Les Brasseurs » et son concept est très proche (et peut-être inspiré) de celui des 3 Brasseurs. Si vous passez par Genève, allez y faire un tour. Leur bière est excellente et leur flammekueche à la crème est même meilleure que celles j’ai goûtées à Strasbourg (mais je n’ai peut-être pas goûté la meilleure de Strasbourg). On trouve également du storytelling « light » (récit des origines, référence au Moyen-Âge) sur leur site web, que j’ai parcouru superficiellement mais qui me semble assez complet: http://www.les-brasseurs.ch/

  2. sd dit :

    Je ne suis même pas buveur de bière ! ;-)
    Mais comme souvent quand je travaille un sujet, je fais mes recherches, du coup j’ai de la matière pour plusieurs articles du blog, podcast, conseils et newsletter : c’est ça la synergie, Antonin !

    De plus, j’aime bien travailler par cycles, faire le tour d’une question.

  3. Antonin Balaguer dit :

    Mais c la semaine de la bière ou quoi ? nouveaux clients ?

Laisser une réponse