Quand la Société Générale fait porter le chapeau à ses clients… | le blog du storytelling le blog du storytelling

Quand la Société Générale fait porter le chapeau à ses clients…

 

«Quand elle a une idée en tête, elle finit généralement sur celle d’un autre. Jehanne confectionne des chapeaux. Quand elle quitte la fac en 2005 pour se consacrer à sa passion, elle reprend tout à zéro. Difficile quand on débute d’obtenir les bons conseils pour créer son entreprise. A la Société Générale, nous avons fait confiance à sa détermination et l’avons aidée à concrétiser sa démarche artistique et commerciale. C’est ainsi que nous aidons chaque jour 120 entrepreneurs à démarrer leur activité.»

 

«Mais qui aide Jehanne ?» : c’est avec le joli portrait d’une modiste que la Société Générale nous interpelle dans sa nouvelle campagne, «On est là pour vous aider». Cinq autres «vrais clients» sont également mis en avant dans la presse comme Hugues («chef d’entreprise engagé dans des projets de développement  durable que nous accompagnons depuis plus de 20 ans») ou Ali, un étudiant qui a besoin de financer sa thèse. Comme un effet miroir, les spots télé dressent eux le «portrait intime» de deux conseillers de la banque sur leur lieu de travail. L’effet recherché est évident, il s’agit pour la SG de revenir aux fondamentaux de la relation client/conseiller. 

 

Cette campagne est censée être le point d’orgue d’un an de travail de la Société Générale pour remonter la pente après le scandale de l’affaire Kerviel. Pourquoi alors cette impression de décalage ? C’est qu’entre-temps, quelques annonces sont venues «brouiller» cette reconquête : la sébille tendue à l’État, l’affaire des bonus, celle des stock-options… N’en jetez plus ! 

 

L’angle choisi – les historiettes des clients et des conseillers – ressort du storytelling et à ce titre, je devrais être le premier à m’en réjouir !  Mais aucune campagne de communication ne peut faire l’impasse sur l’image dégradée de la banque qui est aujourd’hui la plus mauvaise parmi les grandes entreprises françaises… juste après Total (Baromètre Posternak-Margerit) ! Il faut d’abord travailler à rétablir le lien de confiance avant de donner la parole aux «vrais gens». Son agence de pub Saatchi & Saatchi a créé il y a près de 10 ans le concept des «lovemarks». Comment penser que Jehanne et ses jolis chapeaux suffiront à faire de la Société Générale une lovemark, une de ces entreprises qu’on aime au-delà de toute raison ? 

The bookmarklet

Add this to your bookmarks or drag it to your bookmarks bar to quickly access shortening functions.

Shorten

This bookmarklet takes the page URL and title and opens a new tab, where you can fill out a CAPTCHA. If you have selected text before using the bookmarklet, that will be used as the keyword.

Support for bookmarklets on mobile varies. For example, they work on Chrome for Android but you have to add and sync them from your desktop.

">Twitter cet article. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



8 commentaires sur “Quand la Société Générale fait porter le chapeau à ses clients…”

  1. Bruno dit :

    Moi je suis un citoyen « vrai gens ». Je trouve l’intervention de banquier (plus haut) agressive et digne d’un vieux con surement cadre dans cette banque qui a peur d’être jeté sans ménagement à la retraite quand le marché le décidera. Alors en bon Mamelouk, il défend son petit établissement boutonneux. Je constate comme beaucoup que cette banque entasse depuis des mois les affaires répugnantes et on sait bien qu’elle se fiche de ses clients. Ce n’est pas Jehanne ou Ouahid qui changeront leur image de voyou dans l’opinion publique. Moi par exemple, je cherche à joindre en vain un responsable à Nancy des DAB. J’ai rencontré un problème avec un distributeur installé dans la commune de Lay-Saint-Christophe (54). J’ai téléphoné 3 fois et écrit un courrier. Pas de réponse il y a un mois de cela. Vous voyez le mépris de la clientèle ? Et ces gens là veulent redorer leur blason avec une campagne publicitaire démagogique… allons allons. Les vrais gens ne sont pas aussi des dupes.

  2. effisk dit :

    Pourquoi «vrais gens» entre guillemets ? Je connais Jehanne.
    Je regrette juste que la SG n’en profite pas pour aider vraiment les clients présentés, avec l’adresse de leur site par exemple…
    http://www.chapeauxfleurelle.com/

  3. Banquier dit :

    Y a-t-il une raison pour déverser ainsi votre fiel régulièrement sur la SG ? Vous n’êtes pas le seul bien sûr mais de la part d’un conseil en communication, est-ce très intelligent ? A moins que vous ne vous soyez fait jeter par la SG en essayant de leur vendre une mission. Surtout, ce ne sont pas des critiques constructives… donc rien qui donne envie de travailler avec vous

Laisser une réponse