Michelin nous entraîne dans l’aventure de la mobilité | le blog du storytelling le blog du storytelling

Michelin nous entraîne dans l’aventure de la mobilité

 

 

Même si «l’aventure Michelin continue chaque jour», le géant du pneumatique n’en oublie pas pour autant ses racines. Depuis fin janvier, un espace mémoriel (pour ne pas dire un musée) a ouvert sur le site de Cataroux (près de Clermont-Ferrand) dans un ancien atelier de filature dont l’architecture industrielle a été préservée. Le groupe s’expose de façon à la fois historique et thématique, dans une scénographie inventive. On peut aussi faire une visite virtuelle sur le site du musée.

 

L’Aventure Michelin succède à un précédent centre d’information, le Cirm, déjà consacré à l’histoire de la marque, mais qui faisait assez vieillot. Ce nouvel espace est certes sous la houlette du service patrimoine de l’entreprise mais sa volonté storytelling est nettement affirmée. Dans cette nouvelle Aventure en effet, on trouve certes quelques objets mythiques (le Bréguet de la victoire de la première guerre mondiale, la Micheline des années 30, des Bibendums en veux-tu en voilà, la collection complète des guides rouges etc.) mais on comprend aussi et surtout la volonté de la marque d’être perçue – au-delà du fabricant de pneus – comme un expert en mobilité, ce qui ouvre sur les chantiers de l’avenir…  

 

Jusqu’à la fin du mois de mars, seuls «les Michelin» (employés et retraités) ont accès à l’Aventure. Une façon pour l’entreprise de remercier ses premiers «storytellers» en attendant de l’ouvrir au grand public (8 €). Et bien sûr, il y a une boutique…

 

 

 

> L’Aventure Michelin a été scénographiée par l’Agence Abaque, spécialisée dans l’ingénierie culturelle.

The bookmarklet

Add this to your bookmarks or drag it to your bookmarks bar to quickly access shortening functions.

Shorten

This bookmarklet takes the page URL and title and opens a new tab, where you can fill out a CAPTCHA. If you have selected text before using the bookmarklet, that will be used as the keyword.

Support for bookmarklets on mobile varies. For example, they work on Chrome for Android but you have to add and sync them from your desktop.

">Twitter cet article. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



2 commentaires sur “Michelin nous entraîne dans l’aventure de la mobilité”

  1. sd dit :

    Le storytelling est différent du travail de l’historien car ce qui importe c’est la résonance contemporaine qu’on peut donner à une story. C’est donc une histoire « orientée ». De plus, le storytelling ne s’intéresse pas nécessairement qu’à l’histoire « historique » de l’entreprise mais à toutes celles de ses collaborateurs, de ses clients etc.
    Il ne s’agit pas d’atteindre à la vérité historique via le storytelling mais de se servir du pouvoir des histoires pour mieux faire passer son message.

  2. René Rayt dit :

    Bonjour,

    C’est une bonne idée mais j’ai toujours peur que les marques s’enferment dans leur passé avec ce genre d’initiatives non ? Quelle différence faites vous entre le storytelling et l’histoire de l’entreprise ?

Laisser une réponse