« Total a un problème d’image mais ce n’est pas la priorité » | le blog du storytelling le blog du storytelling

« Total a un problème d’image mais ce n’est pas la priorité »

 

C’est une interview sidérante que Christophe de Margerie a accordé aujourd’hui à Challenges. Le DG de Total assume et a la moustache qui frise. S’il concède que son groupe souffre d’un déficit d’image, c’est pour pour mieux assumer avec cynisme que «il ne faut pas se focaliser là-dessus parce que ça n’est pas la priorité». 

 

Il confirme en passant l’analyse que je faisais (ici) de l’annonce des suppressions d’emploi : «Ce n’est pas souhaitable (d’avoir des problèmes d’image), en même temps, il ne faut pas s’en faire plus que ce que ça ne vaut, c’est-à-dire : une image ! Et derrière, ce qui compte c’est d’expliquer que la société travaille bien pour le long terme». L’annonce visait bien à rassurer les actionnaires inquiets d’une éventuelle surtaxation des profits du groupe et tant pis si pour le leur rappeler, il faut en passer par l’impopularité…

 

Contrairement aux dirigeants de la Société Générale qui ont fini par entendre la colère qui gronde, Christophe de Margerie semble faire preuve d’un autisme inquiétant. Du pur point de vue de la communication, son interview est ahurissante : il ne prend pas la parole pour exprimer des regrets d’avoir été mal compris, il la prend sans raison pour redire encore plus clairement que son image, il s’assoit dessus… J’imagine le cauchemar des équipes de communication de Total… 

 


Margerie : « Total a clairement un problème d’image »
envoyé par Challenges

The bookmarklet

Add this to your bookmarks or drag it to your bookmarks bar to quickly access shortening functions.

Shorten

This bookmarklet takes the page URL and title and opens a new tab, where you can fill out a CAPTCHA. If you have selected text before using the bookmarklet, that will be used as the keyword.

Support for bookmarklets on mobile varies. For example, they work on Chrome for Android but you have to add and sync them from your desktop.

">Twitter cet article. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



2 commentaires sur “« Total a un problème d’image mais ce n’est pas la priorité »”

  1. sd dit :

    Je ne suis pas anti-système du tout. Je n’adore rien tant que de travailler pour des sociétés petites ou grandes et de les aider à utiliser leurs histoires au mieux. En revanche, je n’ai pas pris mon indépendance pour être langue de bois. Et quand je pense que les sociétés agissent mal (ou communiquent mal ce qui est souvent la même chose) je l’écris. Ensuite, il y a deux façons pour les entreprises de réagir : soit elles acceptent la critique et s’en servent pour progresser (cela arrive, j’ai même travaillé à plusieurs occasions pour des sociétés que j’avais d’abord critiqué et qui ont tout de même fait appel à moi, reconnaissant la validité de mes positions), soit elles me blacklistent. Et c’est la vie !

    Soyons clairs : je suis trop web 2.0 et trop « transparent » (je n’ai jamais avancé masqué comme j’aime à le dire) pour ne pas accepter la réciproque : il y a des entreprises avec lesquelles je ne travaillerai pas, il y en a aussi qui ne souhaiteront jamais faire appel à moi. Et c’est la vie ! bis repetita…

  2. Antonin Balaguer dit :

    Stupéfiant en effet, faut virer son dircom !

    Non, plus sérieusement, ne crains tu pas de te mettre à dos les grandes entreprises en les critiquant comme tu le fais parfois ici ? Ce sont aussi tes clients, non ?

Laisser une réponse