« mine », le magazine qui va – enfin – ressembler à ses lecteurs ? | le blog du storytelling le blog du storytelling

« mine », le magazine qui va – enfin – ressembler à ses lecteurs ?

«mine» est un magazine américain personnalisable selon les centres d’intérêt de ses lecteurs et disponible en version papier ou numérique). Enfin une riposte intelligente à la crise de la presse ?

 

Les flux RSS ont changé notre façon d’accéder à l’info. Désormais c’est elle qui vient nous «trouver» chez nous, en fonction de nos centres d’intérêt, nous n’avons plus à aller la «chercher». C’est cette réflexion – et la chute des recettes publicitaires – qui conduit enfin un grand groupe de presse à une réponse d’envergure. Time Inc., proposera à partir du mois prochain un magazine papier et digital personnalisable, mine, à partir du contenu de quelques-uns de ses titres : Time bien sûr, mais aussi Money, Real Simple, Sports Illustrated, Golf, inStyle, Travel+Leisure et Food&Wine. En tout 8 magazines centrés sur les news, les finances, la vie pratique, le sport et l’art de vivre. Concrètement, les lecteurs peuvent choisir parmi ces titres ceux qui les intéressent. Une rédaction ad hoc customisera ensuite l’ensemble en fonction de leurs goûts, de leur âge et de leur localisation géogaphique déterminés lors de l’inscription. En tout, ce sont 56 versions différentes qui seront donc éditées… d’où le titre : mine («le mien»).

 

Pour le moment, l’expérience (qui durera 10 semaines) est co-financée par Time Inc. pour le contenu et par ses partenaires American Express et Lexus (Toyota) pour les pages de pub. C’est ainsi que mine sera gratuit. Seuls les 30.000 premiers inscrits le recevront par la poste tandis que 200.000 internautes pourront avoir accès à la version «feuilletable» en ligne. Cette offre est réservée aux résidents américains (mais j’ai pu facilement m’inscrire pour la e-version en donnant une adresse fantaisiste). En attendant de décider si cette nouvelle forme de presse a un avenir. Mais déjà, d’autres éditeurs sont prêts à s’engouffrer dans la brèche : MediaNews Group qui publie entre autres les Denver Post, San Jose Mercury News et Daily News à Los Angeles. Les lecteurs pourront choisir des mots-clés et recevront par mail un journal totalement personnalisé sous format PDF.

 

Pendant ce temps en France, Le Monde vient de passer à 1,40 €. Pas si cher au regard de la qualité et de la quantité des infos traitées chaque jour ? Trop pourtant si je considère le temps effectif que j’ai à consacrer chaque jour à leur lecture et le fait qu’un certain nombre sont accessibles gratuitement ailleurs sur la toile. Enfin et surtout, pourquoi dois-je payer pour la partie du journal qui ne m’intéresse pas (sans compter tous ces arbres que je contribue à faire abattre inutilement) ? La presse continue à vouloir nous raconter sa story à sa façon, verticale, descendante, quand nous, lecteurs, sommes passés à un mode relationnel horizontal. Il est trop tôt pour savoir si mine est une solution à la crise des médias traditionnels mais cette initiative marque un pas dans la bonne direction.

> Le site de mine pour s’inscrire (mettre une adresse américaine)

The bookmarklet

Add this to your bookmarks or drag it to your bookmarks bar to quickly access shortening functions.

Shorten

This bookmarklet takes the page URL and title and opens a new tab, where you can fill out a CAPTCHA. If you have selected text before using the bookmarklet, that will be used as the keyword.

Support for bookmarklets on mobile varies. For example, they work on Chrome for Android but you have to add and sync them from your desktop.

">Twitter cet article. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



Laisser une réponse