Le pape : le préservatif ne passera pas par lui ! | le blog du storytelling le blog du storytelling

Le pape : le préservatif ne passera pas par lui !

Benoît XVI dans l'avion qui l'emmène au Cameroun.

Benoît XVI dans l'avion qui l'emmène au Cameroun.

 

 

Les propos de Benoît XVI dans l’avion qui l’emmenait en Afrique ont suscité une réprobation quasi universelle. En France, même Jean-Michel di Falco, porte-parole de la conférence des évêques, reconnaît que «le pape n’aurait de toute façon pas dû s’exprimer sur ce sujet, ce n’est pas sa fonction. ». Il n’y a guère que l’inénarrable Christine Boutin sur qui le Saint-Père puisse compter pour voler à son secours même si elle aussi a dû mettre de l’eau dans son vin de messe…  

 

Or, si l’indignation est légitime, il faut aussi s’interroger sur la stratégie de communication de Joseph Alois Ratzinger. Les controverses sont trop nombreuses depuis son élection pour être fortuites : il y a eu ses propos sur l’Islam, sur l’avortement, sur la théologie de la libération, la réintroduction des évêques lefébvristes et les propos négationnistes de Williamson, l’excommunication de toutes les personnes concernées par l’avortement d’une fillette violée etc. Ca fait beaucoup ! Or, ces déclarations n’ont jamais été le fruit de dérapages incontrôlés… Bien au contraire : ainsi que le révèle l’envoyée spéciale du Monde, les journalistes avaient été invités à fournir leurs questions par écrit plusieurs jours avant le voyage africain. Quand il s’est rendu à l’arrière de l’avion pour discuter avec eux, Benoît XVI avait donc déjà toutes ses réponses en tête. Et pour plus de contrôle, ses propos ont encore été rétravaillés avant publication par le service de presse. Les termes exacts sont «S’il n’y a pas d’âme, si les Africains ne s’aident pas, on ne peut résoudre ce fléau en distribuant des préservatifs : on contraire, cela augmente le problème» devenus dans la version officielle expurgée «on ne peut le résoudre en distribuant des préservatifs, cela risque d’augmenter le problème» (c’est moi qui souligne et vous noterez la disparition du mot fléau afin de minimiser la portée de cette maladie).

 

Un dérapage très contrôlé

Le piège journalistique – thèse du Vatican – comme l’improvisation – ainsi que l’écrivent certains – sont donc exclus. Benoît XVI, fin théologien, ne pouvait ignorer que ses propos allaient choquer. Dès lors, on ne peut que se demander à qui il s’adresse en réalité ? Certainement pas aux populations occidentales laïques et informées. Leur colère n’est qu’un dommage collatéral. Je pense que la piste du combat pour les âmes africaines mené sur ce continent par les congrégations catholiques et évangéliques mériterait aussi d’être explorée mais je ne suis pas assez versé dans les chicanes vaticanes pour savoir si c’est la seule réponse. 

 

Ce que je sais simplement c’est qu’au-delà des propos choquants qu’il importait de condamner, j’aimerais bien aussi que les commentateurs mieux au fait que moi s’interrogent sur l’agenda caché qu’ils révèlent… Quelle story veut écrire le pape ? Les voies de la communication papale ne doivent pas être si impénétrables que ça…

 

———-

Le + du blog du storytelling

Il faut mettre ce décryptage des propos papaux en perspective avec celui que je faisais il y a quelques jours du plan social par Total. Dans le cas de telles annonce, les termes qui choquent sont souvent des dégâts collatéraux. Dans mon précédent post, je pars de l’hypothèse que le groupe pétrolier savait qu’il allait déclencher une bronca… et l’espérait. Car les vrais destinataires du message sont les actionnaires, fonds de pension et investisseurs potentiels qui auraient pu s’inquiéter des polémiques sur l’éventuel partage des superprofits de Total. En montrant qu’elle n’a aucun scrupule à annoncer des suppressions d’emploi et en l’assumant avec cynisme, l’entreprise cherchait avant tout à les rassurer. Et je pense également que Benoît XVI visait d’autres destinataires que ceux qui se sont émus de ses propos… Votre avis ? 

The bookmarklet

Add this to your bookmarks or drag it to your bookmarks bar to quickly access shortening functions.

Shorten

This bookmarklet takes the page URL and title and opens a new tab, where you can fill out a CAPTCHA. If you have selected text before using the bookmarklet, that will be used as the keyword.

Support for bookmarklets on mobile varies. For example, they work on Chrome for Android but you have to add and sync them from your desktop.

">Twitter cet article. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



Un commentaire sur “Le pape : le préservatif ne passera pas par lui !”

  1. […] occidentales et le représentant du Saint Esprit sur la prévention du SIDA. (Voir sur la question l’analyse de Sebastien Durand, qui sans en tirer les mêmes conclusions que moi, décrit fort bien le problème en terme de […]

Laisser une réponse