Mauvaise passe pour Sony | le blog du storytelling le blog du storytelling

Mauvaise passe pour Sony

 

 

Arguant de “changements soudains dans l’environnement économique mondial”, Sony annonce 8.000 licenciements (sur 160.000 employés dans le monde). Dirigé depuis 3 ans par un Américain, Howard Stringer, le géant nippon applique désormais les règles du capitalisme de cow-boy les moins imaginatives. Les profits baissent (ils resteront néanmoins supérieurs à 1 milliard de dollars en 2008)? Economisons sur les hommes. La recette est connue, la potion reste amère. Et inefficace.
 

 

Depuis 1946 en effet, Sony s’est développé selon trois principes : l’innovation, l’innovation et l’innovation. Et en prenant pour marché local non le Japon mais directement le monde entier, jusqu’à se choisir un nom qui fleurait bon l’Occident (mélange de Sonus – le son en latin – et Sunny, lumineux, ouvert d’esprit en anglais). Premières radios entièrement à base de transistors, téléviseur Trinitron, premier magnétoscope (Betamax, abandonné ensuite), premier baladeur, premier lecteur CD, premier camescope grand public et enfin la Playstation.

 

 

Une entreprise inerte depuis plus d’une décennie

 

Ce qui frappe dans cette liste, c’est que la dernière grande innovation de Sony date de 1995 (même s’il y a bien sûr eu des PS2 en 2000 et PS3 en 2007). Depuis, quels nouveaux marchés a défriché la marque ? Dans quel nouveau domaine de la culture populaire s’est-elle imposée ? Aucun. Là est incontestablement sa faiblesse, pas dans un hypothétique impact de la crise financière… En trahissant les valeurs qui ont fondé sa story pour jouir de ses profits à plus court terme, Sony s’est enfoncé tout seul…

 

C’est pourquoi on ne peut qu’être effaré que le groupe annonce aussi une réduction de 30% de ses budgets de recherche et développement. Les économies réalisées sur les  investissements (et sur les coûts humains) permettront peut-être de rassurer les actionnaires à court terme. Mais comment inventeront-ils ainsi le prochain Walkman (qui fut à la génération des années 80 ce que l’iPod est à celle des années 2000) ? Dans la tourmente, il y a deux budgets que les grandes entreprises devraient sanctuariser :la communication pour se maintenir à flot à court terme ; la recherche et le développement pour être présent avec des produits innovants quand le reprise se fera jour.

 

The bookmarklet

Add this to your bookmarks or drag it to your bookmarks bar to quickly access shortening functions.

Shorten

This bookmarklet takes the page URL and title and opens a new tab, where you can fill out a CAPTCHA. If you have selected text before using the bookmarklet, that will be used as the keyword.

Support for bookmarklets on mobile varies. For example, they work on Chrome for Android but you have to add and sync them from your desktop.

">Twitter cet article. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



Laisser une réponse