La story du mot « Musical » | le blog du storytelling le blog du storytelling

La story du mot « Musical »

 

La France intéresse Stage Entertainment depuis le début des années 2000. Ils ont été mes clients à une époque où je défrichais pour eux ce marché réputé impossible et où des grosses usines à tubes pop sur bande-son pré-enregistrée (Les Dix CommandementsRoméo et Juliette etc.) remportaient un grand succès alors que le public boudait les shows de Broadway avec un vrai orchestre dans la fosse. 


Par définition, quand on dit “comédie musicale”, les gens entendent d’abord “comédie” et pensent à quelque chose de léger, façon opérette… alors que l’on peut y voir des moments d’intensité dramatiques inattendus : dans Les Misérables, on assiste à une scène de massacre sur les barricades par exemple. De plus, le terme Musical a une connotation anglophone : on ne dit pas des “Musicaux” mais des Musicals. Il présente donc l’avantage de positionner d’emblée un spectacle “à la Broadway”. Dans le magazine Regard en Coulisse, que j’ai fondé en 1999 avec Arnaud Cazet et qui fait toujours référence, nous avons été les premiers en France à imposer ce mot de Musical. Sous la houlette d’Arnaud, désormais à la tête de la communication de Stage Entertainment France, le terme “Le Musical de Broadway” a été largement utilisé dans la com’ de Cabaret et du Roi Lion. Et cela ne peut que nous faire plaisir d’avoir vu apparaître depuis quelques saisons des festivals à Béziers ou à Paris intitulés en toute simplicité Les Musicals quelque 10 ans après que nous avons commencé à employer ce terme pour qualifier un bon spectacle musical.


J’espère rééditer le même exploit avec les mots “story” et “storytelling” ;-)

The bookmarklet

Add this to your bookmarks or drag it to your bookmarks bar to quickly access shortening functions.

Shorten

This bookmarklet takes the page URL and title and opens a new tab, where you can fill out a CAPTCHA. If you have selected text before using the bookmarklet, that will be used as the keyword.

Support for bookmarklets on mobile varies. For example, they work on Chrome for Android but you have to add and sync them from your desktop.

">Twitter cet article. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



Laisser une réponse